Angola: L'UNITA plaide pour une meilleure posture du MPLA sur les élections

Luanda — Le président de l'UNITA, Adalberto Costa Júnior, a déclaré samedi qu'il espère que l'initiative du Président de la République de renvoyer la loi organique sur les élections générales à l'Assemblée nationale servira à changer la position du groupe parlementaire du MPLA.

Le politicien a tenu ces propos dans des déclarations à la presse dans le cadre de la « marche pacifique pour des élections justes et transparentes », réalisée à Luanda dans le cadre d'une initiative de l'UNITA.

Il a souligné que cet acte était déjà prévu avant que le Chef de l'État angolais, João Lourenço, ne rende le diplôme au Parlement, et ils ont décidé de le maintenir pour permettre au peuple d'exprimer sa volonté.

A l'occasion, Adalberto Costa Júnior a rappelé que le cadre humain qui était présent à la marche montrait que « le peuple est fatigué et l'image de ceux qui gouvernent est usée, nécessitant un changement de paradigme ».

Pour sa part, le membre de l'UNITA Abílio Camalata Numa a considéré la marche « comme un signe pour montrer au MPLA que contre la volonté du peuple, personne ne peut avancer ».

Pendant l'acte, des affiches ont été affichées avec les mots : « Élections justes et libres », « Je veux voter là où j'habite », « Changement de composition de la CNE ».

Vendredi 10 septembre, les partis d'opposition disposant de sièges parlementaires, UNITA, CASA-CE, PRS et députés non intégrés, ont estimé que, parmi les normes qui devraient être reconsidérées, figurent celles liées à la liste électorale, les listes électorales et procès-verbaux, accréditation des délégués de liste, vote anticipé sans la présence des délégués de liste et inscription sur la liste électorale en temps réel des noms des citoyens ayant voté par anticipation, afin d'éviter les doublons de vote.

L'identification biométrique de l'électeur, pour permettre un vote unique, l'intégrité, la transparence et la sécurité technologique, constituent d'autres normes qui, de l'avis de l'opposition, doivent être reconsidérées.

La liste comprend également les règles de dépouillement municipal, la transparence dans la publication des résultats électoraux et leur connaissance par le public ainsi que l'organisation, le fonctionnement et la composition de la Commission Nationale Electorale (CNE).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X