Mali: Deux camionneurs marocains tués lors d'une attaque à Didiéni

Des camionneurs marocains sur la route du Mali

Des hommes armés ont mené au moins deux attaques samedi dans l'ouest du Mali dans la commune de Didiéni. Lors de la première attaque, deux camionneurs marocains ont été tués. Et lors de la seconde attaque, c'est un convoi de passagers maliens qui a été intercepté et momentanément retenu.

Tous les témoignages concordent : parmi les hommes armés en question, certains étaient cagoulés, d'autres portaient des gilets pare-balle, et dans le groupe au moins deux personnes avaient en mains des appareils de communication, des talkie-walkie.

Ce sont d'abord les camionneurs marocains qui venaient du Sénégal en direction de Bamako qui ont été attaqués. Deux ont été tués, un autre blessé. Les assaillants n'ont emporté ni les camions, ni leurs contenus.

Quelques instants après, c'est un convoi de véhicules transportant des civils maliens empruntant le même axe routier qui a été pris pour cible. Parmi les passagers, au moins un magistrat. Il est formel : les assaillants -plusieurs dizaines et lourdement armés - étaient des jihadistes. Le convoi arrêté, ces derniers ont demandé les pièces d'identité des passagers. Le ton est monté. Et finalement tout le groupe a été autorisé à repartir.

Plusieurs questions : les deux Marocains tués étaient-ils ciblés ? Un exemplaire très visible du coran dans un véhicule du convoi de civils maliens a-t-il joué en leur faveur ? Les enquêtes se poursuivent. Des éléments des forces de sécurité et de défense ont été dépêchés sur les lieux.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X