Algérie: Ouargla-Adrar - Inauguration des 1ers guichets de la Finance islamique

Ouargla — La Banque de l'Agriculture et du Développement Rural (BADR) a ouvert lundi, à Ouargla et Adrar, ses premiers guichets destiné à commercialiser 14 produits de la finance islamique, a-t-on constaté.

Conformes aux préceptes de la Charia islamique, certifiées par le Haut Conseil Islamique (HCI), ces nouveaux produits s'ajoutent aux différentes prestations et offres classiques proposées par la BADR à sa clientèle (particuliers, professionnels et entreprises), a souligné le directeur du groupe régional d'exploitation de la BADR, Abdellah Zegga, en marge de la cérémonie inaugurale à Ouargla.

Ils sont répartis en deux catégories, à savoir six (6) produits consacrés aux comptes courants et d'épargne, et huit (8) autres concernant le financement de projets d'investissement, a-t-il précisé.

La première catégorie comprend notamment les produits d'épargne et de placement de fonds, à travers le compte chèque islamique "Istithmari", le compte courant islamique, le livret épargne islamique, "Istithmari" et "istithmari" Fellah, en plus du livret épargne islamique "Achbal", a expliqué le même responsable.

La deuxième catégorie concerne les produits de financement à travers la "Mourabaha" pour le financement des activités relatives à la production agricole, l'exportation, la récolte "Ghelatti, la matière première, les travaux, l'équipement professionnel, les marchés publics et le matériel roulant, poursuit-il.

Outre la mise en service de son premier guichet au niveau de son agence principale à Ouargla, le même responsable a fait savoir que les services de l'antenne régionale de la BADR œuvrent à la généralisation des produits de la Finance islamique sur l'ensemble de ses annexes avant la fin de l'année courante.

Lors de la cérémonie inaugurale du guichet de la Finance islamique à Adrar, le wali d'Adrar, Larbi Bahloul, a mis l'accent sur l'implication de l'institution bancaire dans l'accompagnement des agriculteurs et l'écoute de leurs préoccupations, notamment en conjonctures de conditions climatiques et naturelles exceptionnelles, au regard de la place de l'activité agricole dans l'équation de développement économique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X