Madagascar: Cas de peste pulmonaire - Le fokontany d'Angalamampina sous surveillance

Des cas de peste ont été détectés au niveau du fokontany de Angalamampina, commune de Miarinarivo, district d'Ambalavao.

Le foyer pesteux est sous l'étroite surveillance des autorités sanitaires. Une série de sensibilisations a été effectuée depuis le début du mois de septembre, selon les explications. « Une descente a été effectuée sur ces lieux afin de mettre au courant les habitants sur les précautions et les préventions à prendre », indique le docteur Hajalalaina Rakotoniaina, médecin Inspecteur dans le district d'Ambalavao.

Selon les récits, quatre personnes proches sont décédées dans des circonstances tragiques. Trois d'entre eux étaient des enfants. « Les enfants de cette famille étaient malades depuis des jours. Mais ils n'ont jamais été évacués vers un centre de santé ou un hôpital. Ils ont succombé le même jour. Puis la mère de ces enfants, malade aussi, n'est décédée que le 3 septembre soit deux jours après ses enfants », enchaîne le responsable. Le prélèvement effectué sur la mère de famille s'est révélé positif.

La sensibilisation est de mise pour toute la population. Le nettoyage des zones où les rats se réfugient est primordial dans le fokontany d'Ambalamanandray où les enfants décédés ont été inhumés. Ce fokontany est également surveillé. Le fokontany d'Angalamampina fait partie des foyers pesteux dans la région Matsiatra Ambony.

En 2018, près de six personnes ont perdu la vie pour cause de peste pulmonaire. Les victimes étaient de la même famille que celle du début septembre de cette année. Actuellement aucun nouveau cas n'a été signalé dans ce fokontany. Mais la période de surveillance continue durant les douze jours suivant les cas constatés. La vigilance est de mise dans cette commune.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X