Madagascar: Administration - Le gouverneur de la XXIIIe région attendu

Le ministre de l'Intérieur et de la décentralisation était à Mananjary, pour évaluer la concrétisation technique et fonctionnelle de la mise en place de la XXIIIe région. Le processus de nomination du nouveau gouverneur serait déjà en cours.

Une décision attendue. Dans la liste des postes vacants à combler, il y a celui de gouverneur de la région Vatovavy. Selon les informations, le processus de nomination du premier responsable de la XXIIIe région est en cours.

Des personnalités seraient déjà consultées. « Il y a, également, des manifestations d'intérêts », ajoute une source avisée. Les parlementaires qui se sont engagés à cor et à cri dans les démarches politiques pour la mise en place de la XXIIIe région, eux aussi, auraient un favori pour le poste de gouvernement de Vatovavy.

Jusqu'à l'heure, toutefois, ce serait « un officier général de la gendarmerie nationale », qui serait en pole position pour occuper le poste.

Si la nomination d'un général des Forces armées à la tête de la région Vatovavy est confirmé, il sera donc, le vis-à-vis d'un autre officier général. Jusqu'à l'heure, le général Lucien Laurel Razafitsotra, est le gouverneur de la région Vatovavy et Fitovinany. Il a été nommé, en février 2020, alors que les deux collectivités ne formaient encore qu'une seule région. Sauf si c'est ce dernier qui soit propulsé à la tête de Vatovavy et qu'une nouvelle personne soit désignée pour diriger Fitovinany.

Vendredi, Pierre Holder Ramaholimasy, ministre de l'Intérieur et de la décentralisation, a effectué une descente à Mananjary, érigée comme capitale de la région Vatovavy. Il y a, notamment, rencontré des notables et autorités traditionnelles de la XXIIIe région. Les « Ampajanka », durant cette rencontre, ont mis l'accent sur une condition. Que le gouverneur soit originaire de Vatovavy.

Du pain sur la planche

Évaluer la situation sur terrain pour la concrétisation technique et fonctionnelle de la création de la XXIIIe région est, par ailleurs, la raison du déplacement du ministre de l'Intérieur et de la décentralisation, à Mananjary. Il a annoncé que le gouvernement, la semaine dernière, a adopté le décret portant création de la préfecture de Mananjary. Il s'agira du pendant administratif du gouvernorat de Vatovavy.

« Concrètement, la mise en place de la région Vatovavy doit s'accompagner de la création de différents démembrements de l'administration pour la mise en œuvre des projets de développement. Outre la préfecture et le gouvernorat, il y a, par exemple, les directions régionales des ministères », explique le ministre Ramaholimasy. « C'est pour cela que je suis ici. Pour voir, techniquement, comment cela va se faire, puisque la création d'une nouvelle région doit apporter du développement et non pas juste être symbolique », ajoute-t-il.

Une question basique telle que l'identification du bâtiment qui abritera le bureau du gouverneur de la région Vatovavy a, par exemple, été dans le programme de la visite du ministre de l'Intérieur et de la décentralisation à Mananjary. Outre la question administrative, le futur gouverneur de la XXIIIe région aura du pain sur la planche en matière d'actions de développement. Il y a la « to do list », imposée par le président de la République.

À chaque gouverneur, le chef de l'État impose des tâches comme la construction d'un certain nombre de salles de classe, ou le pavage de ruelles et l'entretien des routes intercommunales. Durant leur rencontre avec le ministre Ramaholimasy, cependant, les notables et autorités traditionnelles de Vatovavy ont fait part de plusieurs desiderata et urgences en matière de développement local.

La désignation du gouverneur de Vatovavy sera donc la concrétisation sur terrain de la création de la XXIIIe région. A part la sélection de la personnalité idoine pour occuper le poste, la nomination pourrait attendre que quelques critères techniques, sur place, soit remplie, comme l'identification de l'immeuble qui accueillera le siège du gouvernorat. Une autre région, du reste, attend aussi son nouveau gouverneur. Il s'agit de la région Anosy.

Après la nomination de Jerry Hatrefindrazana, à la tête du ministère des Travaux publics, le siège de gouverneur de la région Anosy est vacant. Il est probable que l'Exécutif fasse d'une pierre, deux coups et nomme les gouverneurs de l'Anosy et de Vatofavy, dans un même décret.

Il y a quelques jours, par ailleurs, des bruits indiquant que quelques gouverneurs seraient sur la sellette ont circulé. À une ou deux nominations, pourraient s'accompagner une vague de remplacement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X