Congo-Kinshasa: Kinshasa - Constant Mutamba dénonce la répression de la marche de Lamuka et NOGEC

15 Septembre 2021

Le regroupement politique NOGEC (Nouvelle génération pour l'émergence du Congo) exige la libération immédiate et inconditionnelle de tous ses militants arrêtés mercredi 15 septembre matin lors de la répression, dans la partie Est de la ville de Kinshasa, de la marche initiée par Lamuka et la NOGEC. Le coordonnateur de la NOGEC, Constant Mutamba qui le dénonce, ajoute qu'il a lui-même échappé à une arrestation en escaladant un mur.

Toujours selon Constant Mutamba, la répression était forte pour une marche qui se voulait pacifique. La police, poursuit-il, a fait usage d'eau chaude ainsi que des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X