Cote d'Ivoire: CAN 2023 - Korhogo rassure quant aux délais de livraison des infrastructures

15 Septembre 2021

Le Cocan effectue depuis lundi une visite sur les différents sites d'accueil de la compétition dans la cité du Poro. Korhogo est la première ville retenue par le comité d'organisation de la Can 2023, dans son programme de visite de terrain et de sensibilisation qu'il a initié, en vue de s'imprégner de l'état d'avancement des travaux des infrastructures de la Can.

Le ministre François Albert Amichia, président du Cocan et ses plus proches collaborateurs, ont passé au peigne fin l'ensemble des travaux réalisés. Le constat général qui se dégage au niveau des infrastructures sportives (stade de compétition et terrains d'entraînements) et hôtelières (cité Can et hôtel Can) inspire à l'optimisme.

A 18 mois de la compétition, Korhogo est dans les délais. « Les entrepreneurs et les collaborateurs du Bnetd ont tous pris l'engagement qu'au 31 décembre 2021, les travaux seront finis à 98%. Cela nous satisfait et rentre dans le calendrier que nous nous sommes fixés... Globalement je pense que Korhogo ne posera pas de problème majeur. Nous aurons toute l'année 2022 pour voir ce qu'il y a à faire comme correction. Mais le calendrier initial qui était prévu pour mai 2021 et qui n'a pas été respecté tiendra compte des nouvelles dates qui ont été fixées par les entreprises, c'est-à-dire le 31 décembre 2021. Nous n'avons aucune inquiétude parce que pour avoir pris part à plusieurs Can, nous avons constaté que dans certains pays, à quelques mois de l'évènement, il y avait encore beaucoup à faire. Nous sommes à quelque 18 mois de l'évènement et nous respectons le calendrier qui a été tracé », a déclaré le ministre François Amichia.

L'hôtel Can, une des grosses satisfactions

Dans le détail, le stade de Korhogo qui affiche un taux d'avancement à 56% est en voie d'achèvement des gros œuvres avec la pose de la charpente métallique qui, selon M. Ouattara Adama, chargé d'étude au Bnetd, devrait être achevé dans un mois. « Tant que cette charpente n'est pas totalement achevée, il sera difficile de finir le reste des travaux à l'intérieur du stade », a-t-il précisé.

Répondant aux préoccupations du président du Cocan sur le délai d'achèvement des travaux, le responsable du Bnetd a insisté sur la nécessité de doubler le rythme de travail et d'améliorer les approvisionnements qui ont été ralentis par la pandémie à coronavirus.

La plupart du gros matériel (l'ascenseur, un grand groupe électrogène, les équipements pour la climatisation centrale etc..), provenant de la Chine dont l'entreprise China National Bulding Material (Cnbm) exécute les travaux des infrastructures de la Can à Korhogo.

Pour ce qui concerne les stades d'entraînement, les travaux sont également en cours et selon le représentant du Bnetd, les quatre sites devaient être livrés avant même le délai du 31 décembre 2021.

L'une des grosses satisfactions au niveau des travaux, c'est l'hôtel Can dont le taux d'avancement a été estimé à 65%. Un complexe de trois étoiles de 50 chambres qui est dans sa phase de finition. « A ce stade du projet, le gros œuvre est achevé. Il reste les travaux de revêtement de carrelage, de plomberie, les luminaires, le parking. Il y a toutes les commodités pour un hôtel de trois étoiles », a précisé Ouattara Adama.

Les instructions du président du Cocan 2023

Pour parfaire les choses, le ministre Amichia a donné des instructions pour que la commission à charge de l'hébergement du Cocan regarde dans le détail si les chambres correspondant aux normes indiquées par la Caf et la Fifa avant de passer à la phase de finition. Situées non loin de l'hôtel de la Can, les 32 villas de la cité Can qui vont accueillir les athlètes sont également sorties de terre.

En attendant les travaux de finition, le président du Cocan a demandé à ce que l'entreprise qui exécute les travaux tienne compte de la création d'un centre de loisir, d'un espace vert. Dans l'ensemble, après la visite des différents chantiers, le Cocan, par la voix de son président, estime que les travaux avancent bien à Korhogo et qu'il n'y a pas d'inquiétudes à se faire.

« La chance que nous avons, c'est que nous sommes en 2021 et la compétition se déroule en 2023. Nous avons encore le temps d'apporter les corrections. Mais il faut le faire maintenant afin qu'on puisse tester les installations et vérifier qu'elles répondent aux normes de la Fifa et de la Caf », a-t-il conclu.

...............................................................................................................

Sept hôtels et un Chr dignes de ce nom

La ville de Korhogo a de quoi répondre aux besoins des populations étrangères et ivoiriennes qui vont se déplacer pour suivre la compétition. L'intérêt de cette visite, selon Anit Kouamé, chargé de la commission hébergement du Cocan, était d'identifier les hôtels susceptibles d'abriter les délégations d'officiels de la compétition.

Les complexes hôteliers, comme celui du Mont Korhogo (4 étoiles) situé à la Rue des banques dans la cité du Poro, la Rose Blanche (3 étoiles) au quartier résidentiel, disposant de 75 chambres ou encore l'hôtel Olympe (50 chambres), n'ont rien à envier à ceux qu'on trouve dans la grande métropole à Abidjan.

Ces installations disposent des commodités pour répondre aux besoins de grands évènements comme la Can. Il y a également des réceptifs qui subissent, en ce moment, des travaux d'extension comme l'hôtel Chigata situé au quartier Soba. D'ici l'année prochaine, il devrait passer d'une capacité d'accueil de 40 à 163 chambres et entrer dans la catégorie des hôtels 3 étoiles plus.

Outre ces réceptifs existants qui seront mis aux normes, Korhogo est également en chantier en ce qui concerne les infrastructures hôtelières. Le président du Cocan, Albert Amichia, a pu se rendre compte de l'état d'avancement de deux d'entre elles, respectivement aux quartiers Ali Kader et Takali.

Des complexes dont les délais de réalisation sont prometteurs. La dernière étape de la visite des réceptifs hôteliers a conduit Albert Amichia et sa délégation à Sinématiali, à 35 km de Korhogo.

Le cadre paradisiaque de l'Eco ferme de Lokoli n'a pas laissé indifférents les membres de la délégation. C'est un site touristique bâti sur 180 hectares qui devrait également attirer les amateurs de loisirs et de détente pendant la Can 2023. Dans l'après-midi de cette deuxième journée de visite, le Chr de Korhogo a constitué la dernière étape.

Coulibaly Alassane, le directeur du plus grand centre hospitalier du grand nord, a expliqué que le Chr était en chantier pour répondre au cahier des charges. 17 bâtiments sur les 52 que compte le Chr ont été réhabilités.

En attendant l'arrivée prochaine du matériel pour renforcer le plateau technique médical, l'établissement sanitaire dispose de blocs opératoires et de respirateurs. En gros, Korhogo sera prête pour faire face aux besoins de santé de tous ceux qui convergeront dans la cité du Poro lors de la Can 2023.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X