Sénégal: Affaire des 17.000 compteurs - La Sen'Eau affiche sa "conformité"

15 Septembre 2021

A la suite de SOS Consommateurs, SEN'EAU a sorti un communiqué hier, mardi 14 septembre pour revenir sur l'affaire des 17.000 compteurs jugés non conformes. Cependant, elle n'a pas donné de précisions et éclairages sur les faits évoqués par les consuméristes.

La SEN'EAU n'a pas apporté toutes les réponses aux points évoqués par SOS Consommateurs concernant la non-conformité de l'une de deux marques de compteurs qu'elle utilise pour mesurer la consommation en vue de la facturation de ses abonnés. Dans un communiqué rendu public hier, mardi 14 septembre, la société concessionnaire de l'eau potable en milieu urbain et périurbain soutient que «SEN'EAU installe des compteurs de grande qualité, certifiés et testés individuellement dès leur sortie d'usine. Les marques commandées (ITRON et DHIEL) sont les meilleures du marché international».

La filiale française dit respecter «l'ensemble des législations relatives à l'importation : la déclaration systématique de chaque lot importé au niveau de la Division de la Métrologie du ministère du Commerce ; l'obtention d'une autorisation délivrée par ses services de contrôle avant toute sortie du port.» Suffisant pour qu'elle récuse aussi la cherté du coût de l'eau imputée à ces compteurs, justifiant cette «augmentation» par des fuites dans des maisons, entre autres. «Les hausses ne sont dues qu'à la présence accrue d'eau et à une meilleure pression, ainsi qu'à la présence de fuites, dans certains cas, au sein des maisons». La solution à la cherté de l'eau serait, selon la SEN'EAU, «d'éviter le gaspillage de l'eau et de vérifier régulièrement l'index de votre compteur pour éviter la surconsommation.»

DES COMPTEURS DE MARQUE ITRON JUGES «DEFECTUEUX»

C'est SOS Consommateurs qui avait sonné l'alerte sur ces nouveaux compteurs. Le 16 août 2021 l'organisation de défense des consommateurs, SOS Consommateurs, avait alerté sur la qualité des compteurs de SEN'EAU. Une enquête a été effectuée par la Division de la Métrologie du ministère du Commerce qui avait convoqué toutes les parties prenantes pour assister aux tests sur lesdit compteurs. «A l'issue de ceux-ci au laboratoire d'étalonnage du Port Autonome de Dakar, il a été constaté contradictoirement que les compteurs de marque DHIEL étaient conformes car n'ayant pas atteint le nombre d'erreurs maximales tolérées», a indiqué SOS Consommateurs dans un communiqué publié lundi.

Par contre, a poursuivi le texte de l'association consumériste, signé son président, Me Massokhna Kane, «le nombre de compteurs défectueux de marque ITRON avait dépassé le seuil de tolérance d'erreurs conformément à la réglementation en vigueur, confirmant ainsi notre position. Ce qui signifie que tout le stock de 17.000 compteurs de marque ITRON a été considéré comme "non conforme" et donc mauvais et impropre à l'utilisation».

Par conséquent, SOS Consommateurs a demandé le retrait immédiat du stock des 17.000 Compteurs de marque ITRON détenus par SEN'EAU et sa destruction pour la protection des consommateurs sénégalais. «SOS Consommateur demande à l'Etat et en particulier au ministère du Commerce de saisir immédiatement le stock des 17.000 compteurs détenus par SEN'EAU en vue de sa destruction au nom de la protection des consommateurs sénégalais.» Me Massokhna Kane et Cie engagent aussi tous les consommateurs à «s'opposer à l'installation de tous compteurs de cette marque, considérés comme défectueux ou le cas échéant, d'en demander le changement s'ils ont déjà été installés». Ils exigent «la SEN'EAU de rembourser aux usagers ayant eu des hausses de factures dues à l'installation d'un compteur ITRON, de leur rembourser le différentiel perçu indûment».

FATOU NDIAYE

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X