Guinée: Audit du gouvernement Condé - 450 marchés de gré à gré et 5 845 milliards de francs guinéens détournés en Guinée (CNRD)

15 Septembre 2021

Dans une note rendue publique ce mercredi, le Comité national du rassemblement et du développement (Cnrd) dirigé par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, actuel homme fort de Conakry, révèle que le début des activités d'audit du gouvernement d'Alpha Condé annonce «des résultats préliminaires gravissimes».

Au total, le Cnrd dit avoir déniché «450 marchés de gré à gré, en dehors de toute procédure légale, et un détournement de près 5 845 milliards de francs guinéens (584 millions de dollars US)».

D'après la même source, parmi cet argent qui aurait été détourné, les 1 478 milliards (148 millions de dollars US) le sont au ministère de la Défense, 1 319 milliards (130 millions de dollars US) à la primature, 952 milliards (95 millions de dollars US) au ministère des Finances, 702 milliards (70 millions de dollars US) au ministère des Travaux publics, 647 milliards (65 millions de dollars US) au ministère de la Santé, 521 milliards (52 millions de dollars US) au ministère de l'Education nationale et 226 milliards (23 millions de dollars US) au ministère des Télécommunications.

Par ailleurs, le Lt-colonel Doumbouya informe qu'à compter d'hier mardi 14 septembre 2021, il est interdit certaines pratiques dans la circulation de certains cadres, officiers généraux de l'armée, du haut-commandement de la gendarmerie nationale, de la police, des armées de terre, de l'air et de mer, du corps des conservateurs de la nature et de la protection civile.

Il s'agit notamment de «la réduction de la garde et du dispositif d'escorte à la stricte prescription du statut général et particulier de l'armée (et) l'interdiction des sirènes, excepté des véhicules médicalisés, du président de la République».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X