Congo-Brazzaville: Département du Pool - Le projet d'assistance « Bisalu Kidzunu » officiellement lancé

Le ministre Haut-commissaire à la Réinsertion des ex-combattants, Eloge Landry Kolelas, a officiellement lancé, le 15 septembre à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, les activités relatives à la mise en œuvre du protocole d'accord signé en juin dernier entre le gouvernement et l'Agence américaine pour le développement international (Usaid).

Dénommé « Bisalu Kidzunu », le projet initié et financé par l'Usaid à environ 600 millions FCFA, soit 1,2 million de dollars, porte sur le développement économique de la population du Pool, notamment des sous-préfectures de Kindamba et Mayama. Il a pour objectifs de renforcer la résilience communautaire et réduire la probabilité des violences futures en occupant, à travers des activités productrices des revenus, la population de ces communautés, ainsi que les ex-combattants.

« Le projet "Bisalu Kidzunu Bia Usaid" portera essentiellement sur le développement économique à Kindamba et à Mayama pour renforcer la résilience communautaire. Il soutiendra également les femmes, les jeunes et les anciens combattants, et les aidera à se réintégrer dans la société », a rappelé le directeur régional de l'Usaid pour l'Afrique centrale, Paul Sabaine.

Mis en œuvre par Catholic relief services (CRS) et la Commission épiscopale justice et paix (CEJP) pour une durée de vingt-quatre mois, le projet vise le renforcement de la cohésion sociale et la guérison des traumatismes en vue de l'amélioration de la résilience et la prévention des violences dans le département du Pool.

« Ce projet vient à point nommé avec l'approche personne à personne pour avoir une incidence dans les communautés concernées. Le CRS Congo est désormais un partenaire qui compte pour le gouvernement du Congo et ses communautés. Pour ce faire, nous sommes engagés suivant nos valeurs à agir sur le développement intégral pour le bien desdites communautés », a indiqué le représentant-pays du CRS, Constantin Sodio. Selon lui, les activités qui y seront développées offriront un espace de réflexion interne et de transformation personnelle pour accroître la conscience individuelle dans les vingt villages cibles à Kindamba et Mayama.

Saluant pour sa part le partenariat Congo-Usaid, le Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Eloge Landry Kolelas, a souligné que ce projet, tout comme ceux soutenus par les différents partenaires, contribue à la normalisation de la vie socioéconomique, matérialisée aujourd'hui par la libre circulation des personnes, des biens et services dans l'ensemble du département du Pool. Il a, à l'occasion, invité les parties prenantes, notamment les autorités locales, à s'approprier véritablement des activités de ce projet afin de permettre d'atteindre les objectifs escomptés.

Les ex-combattants adhèrent au projet

Incluant deux volets, le projet « Bisalu Kidzunu » connaît une adhésion des ex-combattants, en témoigne un des leurs, Ley Sita Nganga, vice-président de la commission de la paix et de réconciliation dans le Pool. « Ce projet est d'un intérêt majeur pour nous ex-combattants qui pendant longtemps étions désœuvrés. Avec "Bisalu Kidzunu" qui prône également la cohésion sociale, cela est une occasion de nous réintégrer au sein des communautés, mais surtout d'être utiles aussi bien pour nous-mêmes, mais également pour la communauté », a-t-il déclaré. Il a, en outre, assuré que les ex-combattants affichent une adhésion à ce projet qui leur permettra de se reconvertir vers d'autres métiers tels que l'élevage et l'agriculture.

Le projet "Bisalu Kidzunu" comporte deux volets dont celui portant renforcement de la cohésion sociale. Il concerne, selon le chargé des programmes à la Commission épiscopale justice et paix, Eustany Ikia, vingt villages dont dix à Kindamba et dix autres à Mayama où environ 600 personnes bénéficieront d'une formation.

« Le deuxième volet quant à lui portera sur l'appui socioéconomique par des groupements qui bénéficieront des crédits épargnes pour le développement de leurs activités respectives à effets multiplicateurs », a-t-il précisé.

Usaid pour une nouvelle phase de partenariat avec le Congo

Partenaire et bailleur, l'Agence américaine pour le développement international entend approfondir ses relations bilatérales par le financement de nouveaux projets en République du Congo.

« Nous allons, à court, moyen et long termes, réaliser d'autres projets que nous envisageons de financer, notamment dans les domaines de la préservation de l'environnement, de l'humanitaire et de la santé. Ceci dit, Usaid constitue, pour le Congo, un portefeuille des interventions visant à aider le peuple congolais », a fait savoir le directeur régional de l'Usaid pour l'Afrique centrale, Paul Sabaine, soulignant que de tous ces projets cités, certains sont déjà budgétisés tandis que d'autres cherchent des ressources pour approfondir les partenariats afin d'élargir le portefeuille.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X