Togo: Développer le commerce intra-régional

15 Septembre 2021

Le corridor Abidjan-Lagos, c'est 130 millions de tonnes transportées chaque année et 44 millions de personnes qui empruntent cet axe stratégique (avant Covid).

Ce corridor va de la Côte d'Ivoire au Nigeria en passant par le Ghana, le Togo et le Bénin.

L'objectif est rapidement d'atteindre un volume commercial estimé à 250 milliards de dollars dans les 15 prochaines années.

Les cinq pays impliqués sont engagés dans une politique de facilitation du commerce. Ils devraient signer très prochainement un accord pour dynamiser les échanges et rendre l'axe encore plus performant en faisant tomber les obstacles bureaucratiques.

Une réunion technique s'ouvrira jeudi à Lomé en présence des ministres du Commerce, des fonctionnaires des douanes et des instituons financières.

Les travaux de construction d'une autoroute Abidjan-Lagos devraient débuter dans 2 ans. 1.000 kilomètres à réhabiliter ou à construire.

Le projet a pour vocation de renforcer les échanges et l'intégration en Afrique de l'Ouest, notamment en offrant un accès portuaire aux pays enclavés. C'est aussi un chantier intégrateur dans la perspective de la mise en oeuvre de la ZLEC, la zone de libre échange africaine.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X