Afrique du Nord: Le Maroc soutient de Mistura comme nouvel émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental

Vers une reprise des pourparlers entre le Maroc et le front Polisario ? Alors que toutes les tentatives de règlement de ce conflit ont échouées, que les négociations auxquelles participent les voisins algérien et mauritanien sont au point mort, un nouvel envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental devrait être rapidement nommé. Le Maroc vient en effet de donner son accord.

Depuis 2019 et la démission de l'Allemand Horst Köhler, près d'une douzaine de noms ont été proposés par les Nations unies. Celui du diplomate Staffan de Mistura a été évoqué au printemps dernier et immédiatement validé par le Front Polisario.

Le gouvernement marocain a donc pris son temps, près de 6 mois, pour accepter à son tour la proposition faite par Antonio Guterres. Ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale a indiqué : « l'accord du Maroc émane de sa confiance permanente et son soutien constant aux efforts du secrétaire général de l'ONU pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional. »

Alors que le Polisario, soutenu par l'Algérie réclame un referendum d'autodétermination sous l'égide de l'ONU, referendum prévu depuis la signature d'un cessez le feu en 1991, Rabat qui contrôle 80% du Sahara occidental, propose un plan d'autonomie sous sa souveraineté.

Passé au sein de l'ONU par l'Afghanistan, l'Irak et la Syrie, âgé de 74 ans, Staffan de Mistura est un diplomate chevronné, sa nomination en tant qu'envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental doit être désormais avalisée par les membres du Conseil de sécurité.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X