Cameroun: Centre - Rudes batailles en vue

Dans plusieurs circonscriptions, l'on note au moins deux listes qui s'affrontent pour le contrôle des sections.

Comme lors des échéances antérieures, le Mfoundi devrait offrir une belle bataille électorale, dans le cadre du renouvellement des bureaux des sections du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Des chocs de titans se dessinent en effet dans quelques-unes des sept circonscriptions que compte le département.

C'est le cas dans le Mfoundi III, où la décision d'André Mama Fouda de ne pas se représenter a ouvert la porte à un face-à-face entre Lucas Owona et Luc Messi Atangana. Le premier, maire de la commune de Yaoundé III, a déjà officiellement annoncé qu'il serait candidat. Le deuxième, maire de la ville de Yaoundé, s'active en coulisses, d'après nos informations. Le Mfoundi VII promet aussi un duel d'envergure puisque le maire de Yaoundé VII, Augustin Tamba, a décidé de challenger le président de section sortant, Prosper Ndougsa.

L'on note qu'en dehors de Gabriel Effila dans le Mfoundi IV, tous les autres maires du département lorgnent le prestigieux et stratégique fauteuil de président de section. Les candidatures de Yannick Martial Ayissi (Mfoundi II), Jacques Yoki Onana (Mfoundi VI) Augustin Balla (Mfoundi V) et Jean Marie Abouna (Mfoundi I) ont en effet déjà été enregistrées. Chacun d'eux a, face à lui, des candidats plus ou moins connus de la scène politique dans ces circonscriptions. Augustin Balla aura par exemple fort à faire avec Clément Ndzié, président de sous-section qui veut monter en grade.

Quant à Jacques Yoki Onana, il aura face à lui le nommé Benjamin Etogo, secrétaire du bureau de section sortant. Actuellement, les uns et les autres jettent les dernières forces dans la bataille pour convaincre la base. Surtout que les élections se tiennent dimanche 19 septembre prochain dans le Mfoundi II, III, V et VI, en attendant la confirmation des autres circonscriptions.

Ailleurs dans la région, l'on annonce un processus tout aussi animé dans certaines zones de la Mefou-et-Akono. Dans la section RDPC d'Akono, le consensus recherché n'a toujours pas été trouvé. Le partage de postes proposé au lancement du processus n'a pas reçu l'assentiment des différentes parties. Le président sortant, Gaston Eloundou Essomba, ne devant pas se représenter, l'on évoque ainsi un duel de ce côté entre les nommés Alain Mvogo et Daniel Bikoe.

A Mbankomo, le secrétaire du bureau sortant, Etoundi Ondoua, se déploie actuellement sur le terrain. Selon des sources proches du processus, il devrait affronter le nommé Benjamin Zibi. Dans la Lekié, deux listes potentielles devraient s'affronter au niveau de Monatélé. Celles-ci sont conduites respectivement par le maire Prosper Parfait Mbassi Bessala et le vice-président du bureau de section sortantThéophile Tsala.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X