Nigeria: Le prêtre enlevé le 13 septembre est libéré après 24 heures

Abuja — " Notre frère prêtre bien-aimé a été libéré par ses ravisseurs 24 heures seulement après son enlèvement". C'est ainsi que le père Emmanuel Uchechukwu, chancelier du diocèse de Kafanchan, a annoncé la libération du père Luka Benson Yakusak, enlevé le soir du 13 septembre (voir Fides 14/9/2021). "Le père Benson a été enlevé par des personnes armées à sa résidence, à la paroisse de St. Matthew's Anchuna, dans la zone de gouvernement local de Zango Kataf, dans l'état de Kaduna, le 13 septembre", se souvient le père Uchechukwu.

"Nous voulons remercier tous ceux qui ont offert des prières et des supplications pour la libération rapide de notre frère prêtre et d'autres personnes qui sont toujours aux mains de leurs ravisseurs, et nous continuons à prier pour ceux qui sont toujours leurs captifs", a déclaré le père Uchechukwu, qui a invoqué l'intercession de Notre-Dame de Guadalupe.

Les prêtres du diocèse de Kafanchan ont été invités à célébrer une messe d'action de grâce pour la libération de leur frère. La déclaration ne dit pas exactement comment et quand le prêtre a retrouvé sa liberté, ni si une rançon a été versée, mais elle souligne que le père Benson a été libéré "24 heures seulement après son enlèvement".

"Le kidnapping à des fins d'extorsion est actuellement l'industrie la plus lucrative au Nigeria", déclare Bulama Bukarti, analyste principal de l'unité de politique d'extrémisme du Tony Blair Institute for Global Change. Il s'agit d'une industrie composée non seulement d'enlèvements d'individus mais surtout d'enlèvements de masse, notamment d'étudiants. Depuis décembre 2020, plus de 1 000 étudiants et membres du personnel nigérians ont été enlevés et retenus en otage par des bandes criminelles dans les forêts denses du nord-ouest du pays.

Ce fléau a contraint les autorités de l'État de Kaduna (où le père Benson a été enlevé) à suspendre les cours dans les écoles locales, car elles ne sont pas en mesure de garantir la sécurité des élèves.

Il y a encore 300 élèves qui n'ont pas été rendus à leurs familles.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X