Sud-Soudan: "La souffrance est la complice de Dieu" - Une petite église est née au sein de l'hôpital de Naandi

Naandi — "L'Église missionnaire veut être un témoin de l'amour du Cœur du Christ pour tous les habitants de ce village éloigné, des gens qui souffrent tant, merveilleux, sensibles, qui prient tant, qui aiment tant, qui attendent tant. C'est ainsi que le Père Christopher Hartley Sartorius, missionnaire dans le diocèse de Tombura-Yambio, a partagé avec l'Agence Fides le début des travaux de construction d'une petite église à l'intérieur du petit hôpital de Naandi, où il est curé.

"L'initiative de construire cette petite église est née des demandes de tant de pauvres, de malades et du personnel médical de l'hôpital où je me rends chaque semaine pour célébrer la Parole et distribuer l'Eucharistie. Parfois, nous rassemblons une cinquantaine de personnes, témoignage de ce que disait le philosophe français converti Paul Claudel : "La souffrance est la complice de Dieu".

"Les personnes qui s'adressent à ce petit hôpital, poursuit le missionnaire, viennent avec des blessures physiques et spirituelles. Malheureusement, il n'y a souvent pas grand-chose qu'ils puissent faire en raison de leur état de santé, mais ce qui ne manque pas, c'est la prière. Ces gens aiment prier !

Hier, 15 septembre, une cérémonie de bénédiction très simple a eu lieu pour remercier tous ceux qui rendent possible la construction et le début des travaux de l'église. "L'église sera dédiée à Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, co-patron avec Saint François Xavier des œuvres missionnaires de l'Église. Nous voulons confier à la Sainte toutes les personnes qui souffrent, afin qu'elle, qui a dit : 'dans le cœur de ma mère l'Église, je serai amour', nous couvre tous d'un bouquet de roses du ciel", a conclu le père Christopher.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X