Congo-Brazzaville: Assistance aux réfugiés - 4 000 ménages recevront des transferts monétaires

Dans le cadre de sa collaboration avec le projet Lisungi, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a organisé, le 15 septembre à Brazzaville, un premier atelier sur la protection et l'inclusion des réfugiés.

Les participants à la rencontre ont été édifiés sur la notion du réfugié reconnue sous la convention de 1951. La formation a mis l'accent sur les besoins de protection de ces derniers et leurs droits en vertu du droit national et international.

A cet effet, 4 000 ménages, dont la moitié des bénéficiaires sera des réfugiés, recevront des transferts monétaires tandis que 8000 autres bénéficieront des supports en activités génératrices des revenus, a précisé l'administratrice principale de développement entre la République démocratique du Congo (RDC) et la République du Congo, Marguerite Duponchel.

Ce financement, a-t-elle signifié, vient en partie de la fenêtre du sous-guichet réfugiés de la Banque mondiale. « Cela fait partie du volet d'assistance technique du HCR au projet Lisungi en quatre formes ».

Le HCR assiste également le projet Lisungi dans les activités de sensibilisation de la population et de communication dans le suivi-évaluation des activités.

Précisons que le Congo compte actuellement plus de 60 000 réfugiés venus de divers horizons, entre autres, de la RDC, du Rwanda, de la République centrafricaine. Les Centrafricains constituent le plus gros contingent et une partie est arrivée récemment. Le HCR les assiste avec ses outils de protection, travaille avec le comité national d'assistance aux réfugiés.

Le projet Lisungi, dans son volet Likouala, est aujourd'hui à hauteur de 22 millions de dollars, a-t-elle indiqué. Outre les réfugiés, cette formation s'étendra aux chefs de quartier de Brazzaville et de la ville de Pointe-Noire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X