Tunisie: Le gros pactole proposé par l'Esperance de Tunis à Hatem Ben Arfa

16 Septembre 2021

Hatem Ben Arfa est actuellement dragué par l'Espérance de Tunis, qui lui propose un juteux salaire en cas de signature.

Annoncé du côté de l'Olympique de Marseille en début de mercato, Hatem Ben Arfa s'est fait discret ces dernières semaines. Le milieu offensif, libre depuis son départ des Girondins de Bordeaux, est toujours à la recherche d'un club. L'ancien joueur du PSG s'orienterait vers une destination très surprenante. Le joueur âgé de 34 ans pourrait rebondir en Tunisie. D'après les informations, l'Espérance de Tunis suit attentivement le gaucher. Le club champion de Tunisie en titre et qualifiée pour la Ligue des Champions 2021-2022, une compétition qu'il a remportée à quatre reprises (1994, 2011, 2018 et 2019), souhaitait attirer le milieu offensif d'origine tunisienne.

D'après le site tunisien Foot 24, le quadruple champion d'Afrique est disposé à casser sa tirelire pour mettre la main sur l'ancien bordelais. Ses dirigeants proposeraient 750000€ par an à leur cible afin qu'il accepte ce challenge. Malgré tout, le salaire du milieu offensif français ferait hésiter le club tunisien. Pourtant, Hatem Ben Arfa serait prêt à faire des concessions. A Bordeaux, il touchait 120 000€ par mois. Un salaire qu'il accepterait de diviser par 2 ou presque pour rejoindre le continent africain. Ben Arfa voudrait au moins toucher un peu plus de 66 000€ par mois. Un salaire jamais fourni par l'Espérance de Tunis.

Cela dit, il s'agit quand même d'une sacrée rétribution pour un joueur appelé à se produire dans le championnat tunisien. Jamais un footballeur évoluant dans cette ligue maghrébine n'avait bénéficié d'une rémunération aussi conséquente.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X