Ile Maurice: Rallye anti-hausse des prix -L'ACIM est contre les conditions imposées par la police

16 Septembre 2021

Le second rallye contre l'augmentation des prix prévu ce samedi 18 septembre dans les rues de la capitale suscite encore des interrogations. Bien que l'Association des consommateurs de l'île Maurice (ACIM) ait obtenu l'accord de la police, certaines conditions imposées posent problèmes. Notamment que l'ACIM doit assumer la responsabilité des personnes participant au rallye. Une décision que conteste Jayen Chellum, le secrétaire général de l'association. Il dit ne pas comprendre certaines objections de la police, «qui fuit ses responsabilités».

«Mo ti donn niméro Bruneau Laurette kouma enn bann dimounn responsab lé 6 août, é apré sé Bruneau Laurette mem ki zot konvoké», s'étonne Jayen Chellum. Il a ainsi écrit au commissaire de police : «Quel est le rôle de la police si c'est à moi d'assurer la sécurité de tous les participants ?» Pour l'heure, l'ACIM compte maintenir le rallye ce samedi, en attendant une réponse positive de la police.

«Nous espérons que la police sera plus coopérative car nous ne demandons juste qu'elle assume ses responsabilités, qui est de veiller sur la population», avance Jayen Chellum.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X