Algérie: Installation d'ateliers pour la réforme des codes communal et de wilaya à partir d'octobre

Alger — Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a annoncé, jeudi à Alger, l'installation d'ateliers pour la réforme des codes communal et de wilaya à partir d'octobre prochain en prévision de leur révision.

En réponse aux préoccupations des députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet du Plan d'action du Gouvernement, M. Benabderrahmane a déclaré qu'il sera procédé à la révision des codes communal et de wilaya à travers l'installation d'ateliers de réforme de ces deux textes de loi à partir d'octobre prochain.

Soulignant l'importance de cette démarche "tant attendue" en vue de "répondre aux exigences du développement local", le Premier ministre a relevé le rôle "efficace et fondamental" des députés dans ce sens conformément à "une approche participative qui rassemblera toutes les bonnes forces de la société entre experts, professionnels et opérateurs économiques en associant toutes les catégories de la société civile sans exclusive aucune et en toute transparence".

M. Benabderrahmane a annoncé également qu'il sera procédé avant la fin de l'année à la révision et l'actualisation du Schéma national d'aménagement du territoire (SNAT) qui constitue l'un des importants instruments de planification et de prospection, "permettant ainsi de modifier les stratégies nationales d'aménagement du territoire", une opération qui sera suivie de l'adaptation des schémas de wilaya et de commune.

En parallèle avec ces projets, poursuit le Premier ministre, d'autres ateliers élargis seront ouverts, dont celui de la réforme du système national de la fonction publique et ce dans une démarche s'inscrivant au sein "d'une approche globale participative dans laquelle le gouvernement s'engage à faire du dialogue et de la concertation un mécanisme pour prendre en charge les préoccupations de l'ensemble des partenaires sociaux et un cadre idoine pour la prévention des différends sociaux en trouvant les solutions adéquates dans un climat de transparence et de franchise où l'intérêt public prévaudra".

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X