Afrique: Devoir de mémoire - Quand l'Italie honore Léopold Sédar Senghor

Le jardin de la bibliothèque municipale de la ville d'Arcore, en Italie, a été baptisé du nom de l'écrivain et premier président de la République du Sénégal passé à la postérité il y a maintenant vingt ans.

L'endroit sera, selon les responsables de l'association " Africa solidarietà", un pôle de recherche sur la littérature africaine. A cet effet, un important don de livres de classiques africains a été remis à la bibliothèque municipale.

Le président-poète, Léopold Sédar Senghor, était un grand érudit passionné par les langues. Il a été le premier écrivain noir élu membre de l'Académie française, le célèbre conseil de la langue française, en 1983. Il a également été le premier chef d'Etat en Afrique à démissionner de son propre chef, en 1980.

Grand personnage du XXe siècle, Senghor a reçu de nombreux prix et distinctions, dont la Légion d'honneur française; le prix de la paix 1968 de la Fédération allemande du commerce du livre et d'innombrables diplômes d'honneur des plus grandes universités du monde.

De nombreux lieux et institutions portent son nom, dont la Fondation Léopold-Sédar-Senghor, un stade et un aéroport au Sénégal, l'Université Senghor de langue française à Alexandrie, en Égypte, et l'Institut Senghor au Portugal.

C'est à l'initiative de l'association « Africa solidarietà », présidée par le poète Cheikh Tidiane Gaye, par ailleurs président fondateur du Prix international de poésie Léopold-Sédar-Senghor, que le jardin de la bibliothèque municipale de la ville d'Arcore porte désormais ce nom.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X