Sénégal: Filière manioc - La région de Thiès attend une production de plus de 600.000 tonnes (responsable filière)

Thiès — La région de Thiès (ouest) attend cette année une production de plus de 600.000 tonnes de manioc, a indiqué jeudi le président de cette filière, Assane Ndiaye.

"L'année dernière, nous avions plus de 1.300.000 tonnes ; cette année, on attend autant, sinon plus", a-t-il dit à l'APS. Selon lui, la région devrait réaliser une production de "plus de 600.000 tonnes", cette année.

Il a indiqué en marge d'une remise de tracteurs à des producteurs de la région par le ministre de l'Agriculture, Moussa Baldé, que le manioc "se porte très bien" dans la région de Thiès, qui représente 70% de la production nationale.

Selon lui, un recensement des producteurs de manioc sur l'étendue du territoire national est en cours, avec l'appui du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (Fndaps).

Les transformateurs sont aussi concernés par cette opération visant une meilleure lisibilité dans la filière.

Le manioc fait face à des défis de mécanisation, de transformation, de recherche, a-t-il dit.

Pour lui, il faut tendre vers une amélioration des variétés locales de manioc, en les croisant avec d'autres provenant notamment du Ghana et du Nigeria où beaucoup de recherche se font dans ce sens.

La filière travaille déjà avec l'Institut de technologie alimentaire (ITA) sur l'identification des variétés produisant la plus grande quantité de farine, ou celles aptes à produire de l'amidon.

L'Agence nationale de conseoil agricole et rural (ANCAR) et l'Isra, l'Institut sénégalais de recherches agricoles, aident aussi à la dissémination de ces travaux.

Thiès concentre environ 60.000 hectares sur les quelque 86.000 hectares emblavés sur l'étendue du territoire national, a noté Assane Ndiaye.

Selon lui, l'un des avantages du manioc est que son rendement à l'hectare vaut deux à trois fois celui de l'arachide.

S'y ajoute que la récolte peut être retardée d'un an pour attendre que le marché soit plus favorable.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X