Afrique de l'Ouest: Des élections générales dans 6 mois

16 Septembre 2021

Le président Faure Gnassingbé a participé jeudi à Accra à un sommet extraordinaire de la Cédéao consacré à la situation en Guinée.

Les 15 États membres ont annoncé des sanctions individuelles contre les auteurs du putsch qui a renversé le président Alpha Condé le 5 septembre.

Il a été décidé de geler les avoirs financiers des membres de la junte militaire qui a pris le pouvoir et des membres de leurs familles, et de leur imposer des interdictions de voyager.

Le sommet a décidé du maintien de la suspension de la Guinée de toutes les instances de la Cédéao jusqu'à la restauration de l'ordre constitutionnel.

La Cédéao exige justement la tenue, dans un délai de six mois, des élections présidentielles et législatives. Les membres du CNRD seront interdits d'être candidats à l'élection présidentielle.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X