Afrique de l'Ouest: Crise en Guinée - La CEDEAO gèle les avoirs des putschistes

Sommet extraordinaire de la Cédéao sur la Guinée, le jeudi 16 septembre 2021 à Accra, capitale du Ghana
16 Septembre 2021

Les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) se sont réunis, pour la seconde fois, hier jeudi 16 septembre 2021 à Accra au Ghana, autour de la crise sociopolitique en Guinée.

Ce sommet en présentiel à laquelle le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a participé, a pris plusieurs mesures. L'organisation sous-régionale a décidé du gel des avoirs des membres de la junte. Il leur est également interdit de voyager dans l'espace communautaire.

Le sommet a aussi convenu d'envoyer dans les 48 heures, le président en exercice de la CEDEAO, le Ghanéen, Nana Akufo-Addo, en Guinée pour exiger la libération « immédiate » du président Alpha Condé. Suspendue des instances de la CEDEAO, la Guinée a écopé de la même sanction au sein de l'Union africaine.

Ces sanctions interviennent à la suite du putsch, perpétré le 5 septembre dernier, par les forces spéciales du colonel Mamady Doumbouya. La crise au Mali a également alimenté les échanges entre les chefs d'Etats de la CEDEAO, qui ont exigé la tenue des élections au Mali « au plus tard en février 2022 ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X