Afrique: Musique - Kanye West veut boucler son prochain album en Afrique

Après Beyonce avec le projet « Black is King», dans lequel la star américaine célèbre le peuple noir ainsi que les cultures africaines et pour lequel ont été conviés de célèbres artistes africains, Kanye suit le pas. Il a annoncé qu'il envisageait de se rendre en Afrique pour terminer son opus.

« J'ai senti cette énergie quand j'étais à Chicago. J'ai senti les racines africaines. Nous devons aller en Afrique », confie l'artiste américain dans une interview sur le site web TMZ.

Prélude à la sortie de cet album, Kanye a fait installer des écrans dans cinq pays africains, notamment au Ghana, au Nigeria, en Afrique du Sud, au Sénégal et en Côte d'Ivoire. Une séance de pré-écoute diffusée en août dernier a été suivie en direct par des milliers de mélomanes dans ces pays.

Ces dernières années, les collaborations entre les artistes africains et américains se sont multipliées. Afro-descendantes, ces stars se tournent de plus en plus vers l'Afrique pour se reconnecter avec leurs origines et les sonorités du continent. Au-delà de l'aspect culturel, c'est la conquête d'un marché en plein essor qui suscite cet intérêt des vedettes américaines pour l'Afrique.

Inversement à la tendance d'il y a quelques décennies, ce sont eux qui sollicitent désormais ceux d'Afrique, comme en témoignent les récentes collaborations telles que celle du DJ sud-africain, Master KG, avec Akon et David Guetta, Beyonce et Jay-Z avec la chanteuse malienne Oumou Sangaré, la chanteuse nigériane Yemi Alade, la Sud-Africaine Busiswa, Burna Boy Wizkid ou l'artiste ghanéen Shatta Wale avec Beyonce.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X