Congo-Brazzaville: Les immortelles chansons d'Afrique - « Kituari » de Freddy Kebano

Freddy Kebano est un acteur dans l'arène musicale de l'Afrique en général et du Congo en particulier. En 1976, il signe « Kituari », un titre extrait de l'album « Vision » dont la référence est EN 001.

C'est en 1975 que l'idée de la création de l' Orchestre national est mise en gestation par le ministère de la Culture et des Arts en République populaire du Congo, actuelle République du Congo. Avec comme chef l'artiste multidisciplinaire Bikouta Sébastien, alias Bik's Bikouta, l'orchestre a produit des œuvres de haute qualité. Au sein de cet ensemble, Freddy Kebano compose "Kintuari".

Paru sous la bannière des Editions nationales et distribué par la Direction générale des affaires culturelles, le morceau « Kintuari » prône l'union au sein d'une patrie. A cette période, le Congo est sous l'idéologie du socialisme scientifique qui épousait la vision de Simon Kimbangu. En langues kongo, lari et kituba, on écrit « Kintuadi » mais on lit « Kintuari ». Ce vocable revêt plusieurs sens : union, communion, alliance, association, communauté, etc. Lors de l'arrestation de Simon Kimbangu, ce terme fut adopté par son épouse Mwilu et ses adeptes, il y a de cela un siècle.

Sur fond d'une musique aux influences jazzy, servie par la guitare solo de Gerry Gérard, la rythmique de Samba Mascott et la basse de Léopold Boumba, se joignent les trompettes de Kabongo Wetu et Samuel Malonga, les saxophones de Nino Malapet, Essous, Bik's et Jean Saidou. La batterie de Ricky Siméon, la conga de Saturnin Pandi servent d'appui. Ange Zendo, Athis Sita, Simon Magouani et Fely chantent en polyphonie : « Tasala kintuadi, mpangi na yaya, bole bantu Tasala kintuadi mpangui na yaya mu ntsieto tuana ya sisa bankaka», autrement dit: « Unissons-nous, petit-frère et grand-frère, l'union fait la force, mettons tout en commun, petit-frère et grand-frère, nous sommes dans notre patrie, léguée par les ancêtres ».

Auteur, compositeur, interprète, pianiste, arrangeur, ingénieur de son, Freddy Kebano possède plusieurs attributs. Né le 22 octobre 1947 à Brazzaville, il est l'un des éléments incontournables de l'écosystème musical africain. Il est le premier dans l'histoire de la musique des deux Congo à ramener le synthétiseur et à l'introduire dans les chansons congolaises. En 1981, il sort un disque 33 tours « Succès 81 » dans lequel figurent les versions instrumentales de quelques titres africains au top. Suivra, « Souvenirs de Haïti au Congo». En 1984, il signera « Prestige ».

Freddy Kebano a contribué au rayonnement des albums de plusieurs artistes en tant qu'arrangeur et ingénieur de son à l'Industrie africaine du disque. Aujourd'hui, il est directeur d'une radio de la place.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X