Afrique: Promotion du genre dans la gestion des risques de catastrophe - Le Groupe Arc et ONU Femmes signent un accord de partenariat

L'African risk capacity (Arc) et l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (Onu Femmes) ont signé un protocole d'accord pour promouvoir l'intégration de l'égalité des sexes dans la gestion des risques de catastrophes.

Dans le cadre du protocole d'accord, signé par les chefs des deux institutions, les parties s'engageront conjointement dans des activités de plaidoyer de communication, de dialogue, de sensibilisation, de développement et de partage des connaissances ainsi que dans la mobilisation des ressources de haut niveau, en s'appuyant sur l'influence des deux agences pour obtenir un engagement politique plus fort en faveur du genre et de la gestion des risques de catastrophe au Sahel et dans d'autres pays africains. Soulignant l'importance du partenariat, le directeur général du groupe Arc, et assistant-secrétaire Général des Nations Unies Ibrahima Cheikh Diong, a déclaré que l'impact des catastrophes naturelles ne touche pas tout le monde de la même manière et que l'adoption d'une approche inclusive et sensible au genre aidera à renforcer la résilience des communautés vulnérables pour une meilleure adaptation au climat.

Selon M. Diong, le partenariat avec Onu Femmes sera mutuellement bénéfique pour atteindre notre objectif commun de sensibilisation aux perspectives de genre dans la gestion des risques de catastrophes et d'amélioration des connaissances de nos États membres par la pleine utilisation des outils innovants que nous avons développés pour analyser les niveaux de vulnérabilité des femmes et des hommes à la suite de catastrophes naturelles. Oulimata Sarr, Directrice régionale d'Onu Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, a souligné l'importance d'une approche commune pour la sensibilisation sur l'importance de l'égalité des sexes et l'autonomisation des populations vulnérables dans la région.

Elle juge cruciale d'unir nos forces à celles de l'Arc pour faire en sorte que les décideurs au plus haut niveau soient bien informés lorsqu'ils planifient des réponses de gestion des risques de catastrophe et que les femmes et les filles soient au centre de leurs politiques.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X