Afrique Centrale: Importance de l'audit interne dans le processus d'émergence de la RDC/IIA CONGO - Les travaux de la 4ème Conférence Nationale lancés à Kinshasa

Ils étaient nombreux, hommes et femmes mêlés, tous membres du secteur économique de la République Démocratique du Congo, à rehausser de leur présence, au salon Naomie de l'Hôtel Béatrice de la commune de la Gombe, le lancement de la 4ème Conférence Nationale de l'Institut des Auditeurs Internes du Congo. Au cours de la première journée de ces assises qui dureront trois jours, 4 éminents intervenants ont abordé à tour de rôle des thématiques pragmatiques, 4 comme leur nombre, en rapport avec l'importance de l'audit interne dans la recherche des voies de performances au sein des Entreprises tant publiques que privées en République Démocratique du Congo. «L'audit interne nous permet de prendre des bonnes décisions. (... ) Nous devons avoir des entreprises performantes. Nous avons adhéré à la ZLECAF. Libre-échange veut dire que les coups vont venir de partout. Il faut être performant, il faut se préparer à tout ça. Et, l'audit interne est une façon de se préparer à faire face à toutes ces exigences», a déclaré à cette occasion le Président de l'IIA Congo, M. Claude Nzau Nzau, qui tient décidément à fournir de plus en plus aux Auditeurs internes et Externes, aux opérateurs économiques et chefs d'entreprises, des outils de performances à travers cette 4ème conférence nationale.

Le premier à intervenir, M. Benjamin Nzau, a parlé en long et en large des aspects liés au sous-thème essentiellement consacré au rôle de l'audit interne dans une institution ou entreprise qui se veut prolifique à savoir, "Performance dans les organisations : la fonction d'audit interne et la problématique de la fraude, la corruption". «L'Entreprise dans laquelle vous êtes auditeur interne peut déjà se situer, se positionner par rapport à la possibilité au potentiel qu'elle doit réaliser et qui détermine, en grande partie, sa performance. Alors, si l'Entreprise n'arrive pas à exploiter le minimum du potentiel existant, si l'Entreprise n'est pas capable de créer du potentiel, cela veut dire que l'Entreprise est naturellement dans la zone de défaillance. Vous ne pouvez prétendre réaliser des performances quand vous êtes dans la zone de défaillance», a déclaré avec insistance Benjamin Nzau après avoir décortiqué la problématique de la corruption, son origine ainsi que les éléments pour la combattre. Parmi les armes à utiliser pour tuer cette antivaleur, Benjamin Nzau a cité nommément l'audit interne, la dénonciation ainsi que l'audit externe. Il a indiqué tout de même qu'il existe plusieurs autres stratégies pour lutter contre ce fléau.

Ensuite, Dieudonné Bifumana, le deuxième intervenant, a emballé les esprits avec le sous-thème : Maitrise des risques et audit interne comme outils de bonne gouvernance et de transparence pour les services publics. Ce Membre de l'Institut des Auditeurs Internes a, dans son exposé, épinglé un élément important qui est le contrôle interne. A l'en croire, le contrôle interne est un mécanisme mis en place par une organisation, et exécuté par le personnel. Un mécanisme inclusif qui se veut participatif en ce sens qu'il dépend de l'apport de chaque membre dans une organisation. C'est ainsi que pour s'assurer des résultats, selon cet expert, il y a ce qu'on appelle "audit interne". Concrètement, une sorte d'évaluation. Norbert Kalala et le Professeur Mbuyamba Kalombayi, ont a abordé tour à tour "la place de l'audit des systèmes d'information dans une banque" ainsi que "la bonne compréhension et l'application efficiente du référentiel comptable". Les deux derniers intervenants, à l'instar de leurs prédécesseurs, ont parlé de tout ce qui rentre dans le cadre des préalables pour une entreprise qui repose sur des performances.

Il est bon retenir que les assises de cette édition de la Conférence Nationale de l'Institut des Auditeurs Internes du Congo se poursuit ce vendredi 17 septembre et va se clôturer demain samedi 18 avec plusieurs autres exposés de valeur. Des interventions dignes de foi. Des enseignements à même d'offrir des pistes de solution aux entreprises qui visent l'excellence. Aux retardataires de se hâter. Un Congo nouveau est possible avec l'IIA Congo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X