Angola: Le ministre veut un plus grand engagement des familles paysannes

Menongue — Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, António Assis, a défendu jeudi, à Cuito Cuanavale, un plus grand engagement des familles paysannes, profitant des intrants agricoles que le Gouvernement met à leur disposition, pour lutter contre la faim et la pauvreté dans le pays.

Le gouvernant s'exprimait lors de l'ouverture de la campagne agricole 2021/2022, qui s'est déroulée dans la zone de Tumpo, dans la commune de Cuito Cuanavale.

Selon le dirigeant, pour l'accomplissement de l'héritage laissé par le premier président de la République, António Agostinho Neto, selon lequel "l'agriculture est la base et l'industrie le facteur décisif", il faut produire plus et mieux pour résoudre les problèmes du peuple.

Pour cela, selon António Assis, tous les Angolais, qu'ils soient paysans, familles ou jeunes, doivent produire de plus en plus, car c'est l'agriculture qui permettra d'augmenter les revenus des familles.

L'agriculture, a-t-il reconnu, sans avancer de chiffres jusqu'à présent, est la source de l'employabilité en Angola, c'est pourquoi il a exhorté les Angolais à "commander" la bataille pour la production agricole, comme la commune historique de Cuito Cuanavale, où cette vision est déjà visible dans la lutte contre la faim dans le pays.

A l'occasion, il a souligné, sans avancer de données statistiques, que Cuando Cubango est actuellement la province la plus productrice d'oignons du pays, où Cuito Cuanavale se distingue dans cette production.

Il a également reconnu que, malgré cet engagement des familles paysannes, les intrants sont encore chers dans le pays, l'Exécutif angolais travaille donc à trouver un environnement qui puisse apporter une solution à ce désir.

António de Assis a mentionné les mesures stratégiques prises à cette fin, telles que les investissements publics et privés, en mettant l'accent sur le secteur de l'agriculture et de la pêche.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X