Angola: La ministre d'État considère Agostinho Neto comme symbole de liberté

Menongue — La ministre d'État chargée des Affaires sociales, Carolina Cerqueira, a déclaré ce vendredi, à Cuando Cubango, que le premier président de la République, António Agostinho Neto, représente le plus grand symbole de liberté et de lutte pour l'autodétermination en Angola.

Intervenant lors des commémorations du 99e anniversaire du fondateur de la nation, la dirigeante a souligné que Neto est aussi un symbole et un représentant de la culture angolaise, c'est pourquoi les nouvelles générations d'Angolais devraient suivre ses pas, afin de savoir comment renforcer l'identité nationale et préserver la véritable idiosyncrasie de chacun dans les domaines les plus divers.

Pour Carolina Cerqueira, Agostinho Neto est au-delà des partis politiques, car il représente l'ensemble du national, un exemple que tout bon Angolais doit suivre.

Selon la ministre, peu importe la région, la race, l'origine ethnique, la croyance religieuse ou l'option politique, les Angolais devraient célébrer le centenaire d'Agostinho Neto, qui aura lieu en 2022, avec la dignité qu'il mérite, exhortant l'implication de toute la société, avec un accent particulier sur les organisations civiles liées aux arts.

40 ans plus tard, aujourd'hui, la prophétie de Neto, a-t-elle dit, continue d'être une préoccupation de l'Exécutif angolais, exprimée dans les efforts pour pacifier la région des Grands Lacs et l'Afrique en général.

« La Biennale de la paix de Luanda est la confirmation du chemin qui conduit les hommes à la paix, à travers le dialogue de la tolérance, la rencontre d'idées et d'initiatives dans laquelle les voix politiques, les artistes, les hommes et les femmes, les jeunes et les enfants de tous les coins de L'Afrique fera de Luanda la capitale de la Paix et lancera des appels à la solidarité, à la fraternité et à l'amour », a déclaré la responsable.

Pour elle, la réalisation du rêve du président Neto, qui aspirait à un Angola en paix, est une réalité en raison de son héritage unique, toujours actuel et indéniable, qui devrait être revisité, étudié, diffusé et adopté comme source d'inspiration et de connaissance.

Selon la ministre, les enseignements de Neto doivent continuer à être suivis, ce qui implique que les Angolais doivent être conscients des désirs et des attentes des citoyens, afin de suivre la voie du développement humain.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X