Madagascar: L'accalmie après la Tempête médiatique

Hier, c'était une journée sans controverses. Certes, il y a quand même eu le buzz provoqué par la nomination d'un haut fonctionnaire au passé assez trouble au sein d'un ministère, mais cela n'est rien à côté des remous provoqués auparavant par l'affaire où est mêlée la ministre de la culture et de la communication.

C'était le calme plat de ce côté, la vie politique a repris son cours normal et ce sont les déplacements du chef de l'Etat qui ont été mis en exergue sur les chaînes de télévision. Ce sont des reportages plus conventionnels qui ont été proposés aux téléspectateurs, le premier personnage de l'État montrant les nouvelles réalisations de son quinquennat.

L'accalmie après la Tempête médiatique

Ceux qui attendaient l'émission hebdomadaire de la ministre de la culture et de la communication sur la TVM en ont été pour leurs frais puisqu'elle était aussi, en déplacement pour inaugurer une maison de la culture et de la communication. Il n'y a eu donc aucune déclaration prêtant à polémique. C'est donc plutôt l'arrivée du président de la République dans la région Itasy qui a monopolisé l'attention de tout le monde. Il a présenté sa prison de haute sécurité « manara-penitra » qui est en effet une grande nouveauté dans le monde carcéral malgache.

Le programme de ce déplacement est somme toute banal puisqu'il montre des réalisations concordant avec certains de ses velirano. Il s'accorde un répit en quelque sorte après la semaine oppressante où des interpellations lui ont été faites à propos de ce pilier du régime dans la tourmente. Les images véhiculées sont donc positives et montrent le chef de l'État accomplissant son « job ». Il continuera sa tournée ce week-end dans cette région. C'est une accalmie bienvenue dans le contexte actuel. On ne sait pas si elle va durer longtemps, mais cette trêve dans l'actualité est la bienvenue. On verra si cela durera dans les jours à venir.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X