Madagascar: Or à Ivato - Les huit karàna déjà impliqués dans un autre trafic

La précision vient du secrétaire d'État chargé de la gendarmerie nationale. « Oui, il y avait une tentative d'exportation illicite d'or en provenance du pays et à destination de Dubai.

Une enquête est en cours sur cette affaire. Sur les neuf personnes impliquées, huit d'entre-elles sont des ressortissants indo-pakistanais déjà mouillées dans un autre dossier de trafic d'or à Nosy-Be », a-t-il déclaré à la presse, en marge du triple passation de commandements des barons de la gendarmerie, hier au stade Barea. On parle de 12,3 kg de métal jaune qui aurait été placé dans la salle d'embarquement destinée pour les personnes importantes (VIP).

Un député, lui aussi parmi les auditionnés par la gendarmerie, aurait été utilisé pour passer facilement la marchandise. Une opération qui a tourné court lorsque la brigade aéroport de la gendarmerie a été avisée d'une tentative de trafic d'or sur l'avion affrété par l'État pour emmener des footballeurs malgaches à l'étranger. « Une fouille a été faite sur tous les individus figurant dans la liste des passagers.

Il n'y avait eu aucune exception et tout a été faite suivant les procédures d'usage. Aucune trace d'or n'a été trouvée à cet instant », selon toujours le secrétaire d'État. Sur cette affaire, une enquête en interne s'impose pour mieux déterminer le pourquoi du comment, notamment sur la manière dont le métal jaune aurait arrivé jusqu'à la salle d'embarquement. Idem sur le fait que l'or n'ait été trouvé durant les fouilles minutieuses. Les images des vidéosurveillances installées sur tous recoins de l'aéroport ne pourraient trahir les faits...

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X