Madagascar: Base Toliara - Un terrain d'entente doit être trouvé selon le sénateur Marcel Eongobolo

La reprise des activités de Base Toliara est possible. Le Sénateur de Madagascar Marcel Eongobolo l'a réitéré, hier lors de la rencontre qu'il a eue avec les jeunes étudiants qui ont suivi un stage de deux ans au Kenya.

« L'Etat a décidé la suspension temporaire et non définitive, cela veut dire qu'il y a encore une possibilité de reprise » a déclaré ce parlementaire. « Pour l'intérêt de tout le monde, un terrain d'entente doit être trouvé entre l'Etat et Base Toliara » poursuit le Sénateur qui estime que l'implantation de Base Toliara est un projet conforme aux objectifs de développement fixés par le président de la République.

Gagnant-gagnant

Et ce à travers le projet One District One Factory (ODOF) qui vise à implanter au moins une industrie dans chacun des districts de Madagascar. En somme, la reprise de Base Toliara est considérée comme une nécessité. « C'est le genre de projet qui peut contribuer à la lutte contre la pauvreté » selon toujours le sénateur Marcel Eongobolo qui a tenu à faire remarquer que de son côté, Base Toliara doit montrer qu'en cas de poursuite du projet, les intérêts de l'Etat doivent être mieux considérés. Bref, la balle est dans le camp des techniciens de l'Etat et de Base Toliara pour trouver la meilleure formule pour un partenariat gagnant-gagnant. Hier encore, les apprentis de Base Toliara ont insisté sur la nécessité de la reprise des activités de l'entreprise.

Immédiatement opérationnels

« Toliara a besoin de ce projet pour lutter contre le chômage et la pauvreté » témoigne Odon Tavonjy Fanampidraina qui, avec le stage qu'il vient d'effectuer au Kenya, espère enfin trouver chaussure à son pied. Lui qui, malgré son diplôme, était obligé de conduire un cyclo-pousse pour se faire un peu d'argent, a maintenant une chance de trouver un emploi si Base Toliara reprend ses activités. Mieux, tout comme les autres stagiaires du Kenya, il est prêt à partager ses expériences avec les autres jeunes tuléarois.

On rappelle que suite à une initiative de Base Toliara, 24 jeunes apprentis issus des communes riveraines du projet d'exploitation d'ilménite de Base Toliara ont suivi des stages de formations techniques auprès de la National Industrial Training Authority (NITA) du Kenya. Les stages théoriques et pratiques réalisés leur ont permis d'être immédiatement opérationnels. Il s'agit d'une première promotion mais Base Toliara projette encore d'y envoyer d'autres jeunes. À condition bien évidemment que le projet reprenne.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X