Congo-Brazzaville: Insertion professionnelle - Une formation en vue pour des jeunes désœuvrés

L'association Objectif jeunesse 20 (OJ20) et le centre de formation Don Bosco ont signé, le 16 septembre, à Brazzaville, une convention de partenariat en vue du lancement officiel d'un programme élargi de formation qualifiante à l'endroit des jeunes sans emplois.

Le partenariat entre l'association OJ20 et le centre de formation Don Bosco portera principalement sur la promotion de l'apprentissage des métiers à fort employabilité, la contribution à l'élaboration d'une véritable stratégie d'orientation des jeunes vers la formation qualifiante, l'optimisation de la coopération avec le monde professionnel par la création des programmes de formation en rapport avec les besoins du marché du travail, etc.

Pour la présidente de l'association OJ20, Allison Lemboumba, la qualification des jeunes et leur bonne éducation ont longtemps été une préoccupation majeure au Congo. « En tant que membre de la société civile, il est de notre devoir de participer activement à cette vision. Nous nous sommes déjà lancés à la quête de partenaires sûrs pour y arriver et l'activité de ce jour le témoigne. Notre vision étant donc d'avoir une jeunesse qualifiée, responsable et insérée socio-professionnellement », a-t-elle déclaré.

Concrètement, le programme de formation qualifiante permettra d'aider une portion de jeunes congolais âgés entre 15 et 35 ans, issus des milieux sociaux défavorisés, des familles à revenus modestes, n'ayant pas pu s'épanouir dans le système scolaire ou étant diplômés avec un profil à faible employabilité. Ainsi, la première vague desdites formations débuteront sous peu avec un échantillon de dix jeunes, pour une durée de six mois. Celles-ci concerneront, entre autres, la mécanique auto, l'électricité bâtiment, le froid et climatisation, ainsi que la poterie.

« Comme nous avons l'habitude de clamer chez nous, donnez-nous un jeune nul et de bonne volonté, à sa sortie de notre centre professionnel vous aurez un professionnel dans son métier. Simplement pour dire que c'est vrai que la période de formation est très courte, mais tout dépend de la volonté de chacun de vous à vouloir vous laisser former », a déclaré à l'endroit des bénéficiaires, Rémy Nkanku, directeur du centre de formation Don Bosco.

Bénéficiant d'une formation en poterie, Pépa Bikindou est heureux de l'opportunité qui lui est accordée par l'association OJ20. « Mon avantage est que j'ai déjà une base dans le métier car, après mon bac j'aidais mon oncle qui pratique le métier. Grâce à mon master en gestion d'organisation d'entreprise, je souhaite capitaliser les connaissances que j'acquerrai lors de cette formation à grande échelle. Comme quoi, on peut gagner sa vie en étant artisan », a-t-il confié.

Notons que grâce à ce partenariat de deux ans renouvelables avec Don Bosco, l'association OJ20 s'engage à accompagner les apprenants finalistes dans leur insertion socio-professionnelle par la mise en stage dans les entreprises et l'aide à la création des microentreprises.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X