Congo-Brazzaville: Insertion sociale - Des jeunes femmes et filles enterrent leur vie d'errance

Cinquante jeunes femmes et filles ont rejoint le projet " Jeunesse sobre-communautés plus saines: transformer les jeunes violents" mis en œuvre par la Fédération mondiale contre la drogue (WFAD) et financé par la coopération suédoise.

Interactionsongrdc, un des partenaires de mise en œuvre du projet Jeunesse sobre-communautés plus saines: transformer les jeunes violents à Kinshasa, a clôturé, le 17 septembre, la phase d'accompagnement mental et psychosocial de ce projet en faveur de cinquante filles et jeunes femmes. Encadrées par Interactionsongrdc, elles ont désormais franchi le cap pour un changement de vie en abandonnant la drogue "bombé" et toutes les autres substances toxiques ainsi que la vie de violence. Elles ont ainsi rejoint les deux cent vingt-quatre autres encadrées par un autre partenaire, Syfes, pour le démarrage du programme d'autonomisation avec Dasod et Interactions, d'autres partenaires dans la mise en œuvre de ce projet.

Avec ce programme, en effet, elles entament, désormais, une nouvelle phase de vie grâce à son aspect de création d'emplois ainsi que les différentes formations formelles et informelles.

Comme pour les autres jeunes filles, WFAD rassure que « complètement sevrées des substances fortes et des gangs de rue, elles contribuent à la tranquillité et la sérénité au sein de leurs familles et communautés ». Le projet Jeunesse sobre, supervisé par la WFAD et financé par la coopération suédoise, vise la récupération de mille cinq cents jeunes jeunes hommes ainsi que des filles/jeunes femmes pour les sevrer de la drogue et autres substances psychotropes et les sortir des gangs de rue violents à Kinshasa.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X