Congo-Kinshasa: Disparition - Derniers hommages de Félix Tshisekedi à Gabriel Kyungu

Le président de la République a rendu un dernier hommage à l'illustre disparu, avant sa mise en terre dans un mausolée érigé dans sa ferme de Kayamba, à Lubumbashi.

Arrivé le 16 septembre dans la province du Haut-Katanga par un vol régulier de la compagnie nationale CAA, Félix Tshisekedi-Tshilombo s'est aussitôt rendu à l'esplanade de l'Assemblée provinciale où une chapelle a été dressée pour une messe des suffrages. Le président de la République s'est incliné devant le cercueil de Gabriel Kyungu et déposé une gerbe de fleurs.

Le Premier ministre Sama Lukonde, plusieurs membres du gouvernement et d'autres personnalités de la République ainsi que de nombreux anonymes ont suivi l'hommage public rendu à cet acteur politique qui a consacré toute sa vie à la lutte pour la démocratie. Décédé en août dernier, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'Assemblée provinciale du Katanga et une des figures de proue de la politique congolaise, a été inhumé le même jour à Lubumbashi.

L'illustre disparu fait partie des treize parlementaires aux côtés du patriarche Étienne Tshisekedi wa Mulumba qui avaient adressé une lettre au maréchal Mobutu au plus fort de son régime pour dénoncer les dérives dictatoriales et exiger l'ouverture démocratique.

Constant dans sa lutte, celui qu'on appelait affectueusement « Baba Kyungu » a combattu tous les régimes dictatoriaux de son pays avec l'Unafec, son parti politique. Connu pour son franc-parler et son courage politique exceptionnel, Gabriel Kyungu s'est affiché dès la campagne électorale de 2018 comme un pilier du régime du président Félix-Antoine Tshisekedi-Tshilombo. Il fut nommé, avant sa mort, président du conseil d'administration de la société nationale des chemins de fer du Congo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X