Ile Maurice: Par peur du virus, ils refusent la dialyse

19 Septembre 2021

Lundi, un homme de 73 ans est décédé d'une insuffisance rénale et du Covid-19. Selon des sources médicales, il avait refusé la dialyse pendant des mois avant de se présenter, quelques jours avant son décès, dans un état critique et avec de l'eau aux poumons, recherchant la dialyse. Toutefois, il était trop tard. Son cas fait ressortir un problème où des patients - environ 1 500 depuis le début de l'année - refusent la dialyse par peur du virus après les récents décès, notamment.

Il s'en rappelle comme si c'était hier. Suresh (prénom d'emprunt), 63 ans, a perdu deux proches qui avaient refusé la dia- lyse. La voix nouée et lourde, il confie qu'il s'agissait de son grand frère de 72 ans et de sa sœur de 63 ans. «Dans notre famille, le diabète est une maladie qui fait des dégâts. Mon frère et ma sœur ont tous les deux développé des problèmes rénaux des suites du diabète mais ils ont refusé la dialyse.» Pour Suresh, l'étape de pouvoir les aider a été très dure. Surtout pour son frère. Quand ce dernier a découvert qu'il était malade, Suresh avait lui perdu la vue et avait beaucoup de mal à l'épauler et à mettre un terme à ses peurs et ses appré- hensions par rapport à la dialyse.

«Lui et ma sœur avaient très peur de la dialyse et peu importe ce que les médecins pouvaient leur dire, ils étaient persuadés que la dialyse leur ferait plus de mal que de bien.» Suresh explique qu'après la découverte de leur insuffisance rénale et leur refus de la dialyse, il n'a pas fallu longtemps pour que la mort les emporte. Laissant leurs enfants, petits-enfants et autres membres de la famille dans une tristesse immense...

«1 500 patients concernés»

Selon des sources médicales, le refus de la dialyse des patients est un problème récurrent qui prend de plus en plus d'ampleur. Surtout depuis le début de l'année, où le nombre augmente de plus en plus. «Avant il y avait la peur de la dialyse en elle-même mais depuis cette année, d'autres facteurs se sont ajoutés à la liste et malheureusement nous n'arrivons pas à convaincre certains avant qu'il ne soit trop tard.» En effet, avec le confinement et le nombre de cas de Covid-19 qui a augmenté, les décès survenus chez des patients en quarantaine, nombreux sont ceux souffrant de problèmes rénaux qui ne se sont pas présentés à leur rendez-vous. D'autres encore ont stoppé la dialyse qui avaient commencé ont arrêté en cours de route. «Nous avons les mains liées dans ces cas-là car c'est le choix du patient d'accepter ou pas de se faire dialyser.»

Selon nos sources, les raisons les plus évoquées pour refuser sont : la peur du Covid certes, mais aussi les idées reçues ou encore de fausses croyances sur les machines de dialyse ou les médicaments injectés. Selon le président de la Renal Disease Patients Association, Bose Sonarane, les chiffres tournent autour de 1 500 «refus» depuis le début de la pandémie. Ce que serait, selon lui, un problème très grave. «Les patients doivent comprendre qu'il n'y a que trois façons de sortir d'une insuffisance rénale. Soit on passe par la dialyse, soit une transplantation ou alors on accepte de mourir...» Selon lui, il est très triste de s'apercevoir que beaucoup choisissent la mort seulement par peur de l'inconnu. «Nous avons aussi beaucoup de familles qui viennent nous demander de l'aide car une personne de leur entourage refuse la dialyse mais pour beaucoup malgré nos explications, la tentative de les faire changer d'avis par rapport à leur peur, reste vaine.»

Nous avons tenté d'avoir les chiffres officiels du nombre de dialysés et du nombre qui refusent la dialyse, mais on nous a informé que cela n'est pas possible pour l'heure...

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X