Congo-Kinshasa: Une proposition de réforme pour rapprocher le Sénat et les provinces

Le Sénat est appelé à se réformer très rapidement, durant la session en cours. C'est une proposition du président de la chambre haute, Modeste Bahati Lukwebo, qui entend introduire une nouvelle approche de travail, une autre façon de gouverner ou de diriger cette institution parlementaire. Les sénateurs sont élus par les assemblées provinciales, mais ils n'ont pas de liens directs.

Selon Modeste Bahati Lukwebo, cette réforme devra se faire vite et autour de sept propositions-clés. Le speaker de la chambre haute suggère de créer le lien entre le Sénat et les assemblées provinciales. Modeste Bahati Lukwebo explique : « Comme vous le savez, le Sénat est l'émanation des provinces. On ne peut pas parler de la gestion des provinces sans que le Sénat y soit associé. Nous avons pensé également établir un lien direct entre les sénateurs et les députés provinciaux à travers leurs assemblées. Une sorte de congrès Sénat-provinces. »

Une autre suggestion : permettre aux parlementaires d'avoir un regard sur le développement des régions. « Nous sommes dotés de beaucoup de ressources naturelles. Mais malheureusement, nous demeurons classés parmi les pays pauvres. Parce que justement, parfois, nous faisons de mauvais choix de partenaires. Et là, la diplomation parlementaire peut jouer un rôle », poursuit Modeste Bahati Lukwebo.

La démarche de la réforme du Sénat comprend également une nouvelle stratégie de communication et la mise en place d'un système d'œuvre sociale pouvant amener les sénateurs à débloquer des budgets sur les frais de fonctionnement en faveur des plus démunis. Une réforme qui, selon président de la chambre haute, exclut tout clivage politique. Pour l'heure, les sénateurs de l'opposition n'ont pas répondu aux sollicitations de RFI.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X