Cote d'Ivoire: Projet de rassemblement de la Gauche - Le parti de Gervais Coulibaly se met à la disposition de Gbagbo

19 Septembre 2021

Dans son projet annoncé de rassembler la Gauche, l'ancien Président Laurent Gbagbo peut compter sur les troupes de son ancien porte-parole Gervais Coulibaly. Le Cap Unir pour la démocratie et le développement (Cap-Udd) que dirigeait Gervais Coulibaly a décidé de se mettre à la disposition de Laurent Gbagbo. C'est ce qui ressort d'un Congrès extraordinaire du parti, samedi 18 septembre, à l'hôtel Belle Côte d'Abidjan.

Tel on crée, tel on dissout. Il aura donc fallu un Congrès extraordinaire pour mettre fin à l'ancienne vie du parti et annoncer la nouvelle aventure.

« Considérant la nécessité pour le Cap Udd de rester constant avec son idéologie de voir une Gauche rassemblée et forte, comme le souhaite son référent politique, décide la dissolution du Cap Udd », indiquent les résolutions du congrès de ce parti créé en 2013. Mercredi prochain, les militants du défunt Cap-Udd seront reçus par le président du Congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo, l'ancien ministre Dano Djédjé.

Déjà, dès ce lundi, les capucéens et les capucéennes, comme se baptisent les militants du Cap-Udd, échangeront avec Damana Pickass, ex-vice-président chargé de la mobilisation dans l'ancien parti de Gbagbo, le Front populaire Ivoirien (Fpi).

Samedi dernier, Damana Pickass était d'ailleurs aux côtés du Cap-Udd, représentant Laurent Gbagbo.

« Nous sommes à une étape très importante de l'histoire de notre pays. Vous savez les tumultes, les tribulations, que notre pays a connues. Aujourd'hui, avec la libération du président Laurent Gbagbo et son retour en Côte d'Ivoire, nous abordons une autre trajectoire dans l'histoire de ce pays. Laurent Gbagbo revient pour reprendre la marche. C'est pourquoi, il a décidé de mettre en place un nouvel instrument politique, de rassemblement, d'unité », a indiqué Damana Pickass, faisant état d'un projet qui « n'exclut personne ».

« Le Cap Udd, face à la situation sociopolitique ». Tel était, justement, le thème du Congrès extraordinaire du parti.

Notons qu'à l'origine de sa création, le Cap-Udd n'était qu'un club de soutien dénommé Cap Unir pour la Réélection de Laurent Gbagbo (Cap-Urlg) lancé en 2008.

Faisant le bilan de son parti pendant la crise post-électorale de 2010 à ce jour, Gervais Coulibaly a fait état d'une « contribution considérable » dans l'œuvre d'apaisement des fronts. Notamment, à travers sa participation au Cadre permanent de concertation (Cpd) entre le pouvoir et l'opposition et ses actions souterraines pour le retour des exilés, la libération des prisonniers et le dégel des avoirs.

Gervais Coulibaly (préfet hors grade), propulsé dans l'arène politique, comme par un accident du destin, se retire, lui, de la vie active pour se remettre à la disposition du corps préfectoral dont il est issu. Retour donc à la case départ. Pour son parti. Et pour lui-même.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X