Madagascar: Prison hors normes !

En fait, l'appellation de cette prison new « loko » n'est pas conforme aux normes fixées par le décret 2006-015 du 17 janvier 2006 portant organisation générale de l'Administration pénitentiaire.

D'après ce texte réglementaire, il y a cinq catégories d'établissements pénitentiaires à Madagascar, à savoir, les maisons centrales, les maisons de force, les maisons de sûreté, les établissements destinés à l'enfance délinquante et les camps pénaux. Il n'est fait nullement mention de prison de haute sécurité dans la nomenclature des geôles malgaches. Le nouveau bagne implanté dans le même district que le deuxième site du projet Tanamasoandro est également hors normes par rapport aux standards des prisons de haute sécurité baptisées « Supermax » dans des pays comme les Etats-Unis où les pensionnaires des établissements du genre Ohio State Penitentiary ou Maryland Correctional Adjustment Center ont droit - si c'en est un - au super-maximum.

Repas servis à travers des « passe-plats » ; pas d'activités ou de travail en dehors des cellules ; isolation phonique des murs et portes afin d'éviter d'éventuelles communications entre détenus ; confinement en solitaire dans les cellules ; sorties les mains menottées et les fers aux pieds ; absence de fenêtres dans les cellules... Des conditions de détention contraires au respect des droits de l'Homme aux yeux d'ONG comme Amnesty International et Human Rights Watch qui n'auront probablement pas beaucoup de « maux » à dire sur la prison de haute sécurité d'Imerintsiatosika qui ne l'est pas tout à fait, quand bien même elle serait équipée, entre autres, de caméras de vidéosurveillance, de guérites, de barbelés visiblement électrifiés... En revanche, l'ouverture de ce « Supermax » pas comme les autres pourrait engendrer un débat sur l'existence de prisons à deux vitesses et de prisonniers de seconde zone dans l'univers carcéral malgache.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X