Afrique Centrale: A voir ! Le film Sìrìrì, un message de paix pour la Centrafrique

20 Septembre 2021

Pendant des années, le cardinal Nzapalainga et l'imam Layama ont milité ensemble pour la paix en RCA. Leur engagement est raconté dans un film : Sìrìrì.

Vendredi 17 septembre, deux Centrafricains sont à Berlin. Et pas n'importe lesquels. Le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l'imam Abdoulaye Ouasselegue, secrétaire général du Conseil supérieur islamique de Centrafrique. Tous deux sont venus assister à la présentation d'un film tourné en RCA : Sìrìrì, le cardinal et l'imam.

Réalisé par le franco-suisse Manuel von Stürler, le film raconte l'infatigable combat du cardinal Dieudonné Nzapalainga et de l'imam Oumar Kobine Layama pour la paix dans leur pays. Ce dernier étant décédé l'an dernier, c'est son successeur, l'imam Ouasselegue qui est venu dans la capitale allemande.

"A la fois, c'est un film sur leur combat, sur leur engagement", explique le réalisateur, Manuel von Stürler. "Mais c'est aussi, bien entendu, un film qui témoigne et porte la voix du peuple centrafricain qui est complètement oublié. Ils crient de douleurs, ils interpellent par rapport à ce qu'ils vivent d'une manière très forte et donc c'est un peu pour moi une responsabilité que de porter leur parole".

Plusieurs années de travail

Des paroles recueillies sur trois ans par le réalisateur franco-suisse, au plus près des deux religieux et des habitants.

Depuis, l'imam Oumar Kobine Layama est décédé. Mais son successeur, Abdoulaye Ouasselegue, a pris sa suite et il transmet un message identique : "On ne doit pas baisser les bras lorsqu'on est devant une réalité qui interpelle la responsabilité des leaders religieux", dit-il.

Le cardinal acquiesce : "Aujourd'hui nous sommes-là, avec Abdoulaye, en train de faire la promotion de ce film pour inviter les uns et les autres à dépasser leurs particularismes, à aller vers l'universel. La violence ne résout aucun problème. Il faut gagner la confiance de la population ! Baisser les armes !"

Les deux responsables religieux en appellent à la justice et au respect du droit. Un message adressé aux groupes armés mais aussi aux casques bleus, parfois accusés de crimes ou encore aux paramilitaires russes du groupe Wagnervisés par des accusations semblables de viols commis sur des civils.

Diffuser le message

"Il est temps de pouvoir construire ce beau pays, il y a de la place pour tout le monde", insiste le cardinal. "Et qu'on cesse, par convoitise, de venir prendre aussi les richesses, parce qu'il y a un enjeu stratégique. Elles sont là pour la population."

Après Berlin, le film va continuer de tourner en Europe. "Mais aussi en Afrique, là où il n'y pas de salles de cinéma", dit le réalisateur. Populations, dirigeants, il faut voir le combat du cardinal et de l'imam pour la paix et y réfléchir. Martin von Stürler se donne deux mois pour diffuser son film partout sur le continent. Il devrait notamment être rapidement disponible sur internet.

En attendant, vous pouvez voir la bande annonce de Sìrìrì ici :

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X