Congo-Brazzaville: Enseignement supérieur - Les étudiants découvrent l'école Estya

En partenariat avec le Mouvement des élèves et étudiants du Congo (Meec), la responsable des relations école-entreprise de l'école Estya, Rihab Amri, a échangé avec les étudiants de l'université Marien-Ngouabi et les nouveaux bacheliers sur les offres des formations académiques. « Nous aidons les étudiants à mieux faire le choix des études à travers notamment les solutions innovantes d'apprentissage et d'enseignement que nous offrons », a-t-elle expliqué.

C'est à travers ce contact avec les étudiants et le partenariat avec le Meec que l'école Estya amorce la procédure lui permettant de s'installer progressivement à Brazzaville. La structure existe déjà en France, au Canada, au Royaume-Uni, au Qatar... En dehors de la mobilité internationale facilitant le transfert des savoirs, l'école Estya s'appuie également sur l'apprentissage en ligne.

Pour le vice-président du Meec, Rallias Tchimbouka Ngoma, le partenariat avec l'école Estya qui donne lieu aux ateliers d'orientation est d'une grande importance pour les étudiants qui parfois sont désemparés sur les choix d'études à faire. Rappelons que le Meec est une structure qui a pour principale mission de défendre les droits et intérêts des élèves et étudiants du Congo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X