Congo-Brazzaville: Education - La fondation JED initie un programme au profit des écolières

La fondation Jeunesse et développement (JED) a clôturé, le 19 septembre à Brazzaville, la première édition de l'atelier "Vacances 2021". Un programme spécial destiné à former les écolières sur la bonne tenue dans la société afin d'être des bonnes femmes de demain.

Pour la première édition 2021, organisée sur le thème « Fille lelo, femme lobi », autrement "Fille d'aujourd'hui, femme de demain", en français, trente filles, élèves au secondaire, y ont pris part. Celles-ci ont été sélectionnées dans différentes écoles publiques de Brazzaville, sur la base de leurs performances scolaires.

La formation s'est déroulée en août dernier. Les trente élèves ont pris des cours groupés à travers deux paliers, soit quinze jours de cours pour chaque groupe. Ces dernières ont ainsi suivi un programme d'encadrement spécial, dispensé par des intellectuelles bien outillées, relevant de diverses catégories sociales. Les thèmes développés ont porté sur la culture de la vie en société et en famille ; la vie culturelle et éducative du Congo ; le vivre-ensemble et le tourisme.

Pour ce qui les concerne directement, ces écolières ont reçu des enseignements sur la sexualité de la jeune fille ; les discriminations qu'elles subissent à l'école ; l'hygiène corporelle ; la tradition ; la tolérance ; l'importance de l'anglais ; l'éthique ; le respect des autres et le mythe de l'occident. Il s'agit des connaissances basiques qui feront d'elles des bonnes femmes de demain.

« "Fille lelo, femme lobi ", constitue une idée, l'ambition de doter nos filles d'une connaissance consistante et d'une morale inébranlable. Le concept s'inscrit dans le cadre éducationnel et dans la durée d'une vie, étant donné que ce programme est intergénérationnel. C'est une transformation sociétale du fait qu'il a pour objectif de façonner la femme de demain », a souligné la présidente de la fondation JED, Esther Ahissou Gayama.

La session 2021 a été clôturée par la ministre de la Promotion de la femme et de l'Intégration de la femme au développement, Inès Nefer Ingani, qui a invité ces filles à s'affirmer et appliquer les enseignements reçus afin de devenir des meilleures femmes de demain. Elle était accompagnée de son homologue en charge des Affaires sociales et de la Solidarité, Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X