Congo-Kinshasa: Beni - Les enseignants conditionnent la reprise des cours par l'amélioration de leurs conditions de vie

20 Septembre 2021

Les enseignants réunis au sein du Syndicat des enseignants du Congo et ceux de Syndicat national des écoles conventionnées catholiques de l'enseignement primaire, secondaire et technique à Beni conditionnent la reprise des cours par l'amélioration de leurs conditions de vie.

Ils l'ont décidé au cours d'une assemblée qu'ils ont tenue dimanche 19 septembre.

« Il n'y aura pas vraiment rentrée si les points suivants ne sont pas observés. Nous avons parlé du payement de tous les enseignants nouvelles unités. Vous allez vous rappelez que c'est vouloir aider l'état en cherchant un couloir de vie pour les nouvelles que nos camarades directeurs ont été suspendus. Deuxièmement, nous avons parlé de la suspension des zones salariales.

Troisièmement nous avons parlé de trois paliers promis dans différentes circulaires du secrétariat général de l'EPST autour de la gratuité. Et ensuite nous avons parlé de la levée de la suspension de chefs d'établissements », a indiqué Christophe Kanyambwe, secrétaire permanent du Syndicat des enseignants du Congo à Beni.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X