Afrique: Des fûts pour freiner la mer au Togo

20 Septembre 2021

Ingénieur géotechnicien togolais, Déo Eklu-Natey a mis au point une technique pour freiner l'érosion côtière.

Le Togo lutte contre l'érosion côtière. Le recul de la côte togolaise est en effet très inquiétant et toutes les pistes sont explorées pour lutter contre ce phénomène. Un ingénieur géotechnicien togolais, Déo Eklu-Natey a ainsi développé une technique pour faire obstacle à l'érosion côtière. Reportage au Togo de Noël Tadégnon.

L'érosion fait beaucoup de dégât sur la côte togolaise. Plusieurs maisons et villages sont ainsi menacés par l'avancée de la mer. Des actions sont entreprises depuis des années pour freiner le phénomène, mais sans grand succès.

Face à cela, l'ingénieur géotechnicien togolais Déo Eklu-Natey a imaginé et développé "par la force des choses" une technique qui semble fonctionner.

"J'habite en bordure de la mer et quand la mer a commencé, depuis 2013, à avancer à grand pas vers ma maison, j'ai imaginé quelque chose pour me protéger".

Comme un rideau face à la mer

Déo Eklu-Natey a enfoui le long du littoral des puits faits de fûts juxtaposés pour freiner l'avancée de la mer.

"C'est en somme le principe de la construction des ports qui est appliqué ici. C'est un rideau qui est fait face à la mer, qui fait un écran face à la mer avec la particularité que ce n'est pas fait pour que les bateaux, les embarcations viennent accoster. Mais c'est fait pour arracher à la mer le sable qu'elle nous avait englouti auparavant".

Des puits sont enfoncés jusqu'aux roches sédimentaires et quand les vagues échouent contre eux, elles laissent dans leur retrait le sable qui comble les parties érodées de la côte.

Unique au monde

Muriel Muada, ingénieur en génie civil, explique que l'ouvrage est réalisé en béton : "On a des fûts, des éléments préfabriqués qu'on a superposés, qu'on a enfoncés jusqu'à atteindre une roche sédimentaire qui est dure, qui est pour nous une bonne assise pour que l'ouvrage puisse résister à la pression de l'eau."

Bertin Vignon se dit fier d'avoir travaillé aux côtés de l'ingénieur Déo Eklu-Natey.

"C'est une invention qui n'existe nulle part au monde. Et c'est lui le premier qui a inventé ça. C'est notre fierté en tant que Togolais de mettre quelque chose en place et de protéger la côte togolaise."

La technique inventée par Déo Eklu-Natey a attiré la curiosité des autorités togolaises qui lui ont demandé une réplique de l'ouvrage pour une phase expérimentale.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X