Burkina Faso: Gouvernance du Président Roch Kaboré - « Il n'y a pas de 3e mandat qui tienne », Simon Compaoré

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé une conférence de presse, le lundi 20 septembre 2021 à Ouagadougou. Le prochain congrès extraordinaire du parti, la situation nationale et internationale ont été les points abordés.
20 Septembre 2021

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé une conférence de presse, le lundi 20 septembre 2021 à Ouagadougou. Le prochain congrès extraordinaire du parti, la situation nationale et internationale ont été les points abordés.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) fonde l'espoir que son 2e congrès extraordinaire prévu du 24 au 26 septembre prochain va consolider davantage la cohésion et l'unité en son sein. C'est le souhait émis par le président du MPP, Simon Compaoré, hier lundi 20 septembre 2021 à Ouagadougou, au cours d'une conférence de presse.

A l'occasion, M. Compaoré a insisté sur la discipline des militants du parti au pouvoir pour son ancrage sur l'échiquier politique national. A ce propos, il a rappelé les cas d'indisciplines de certains militants qui étaient en porte-à-faux avec les textes et les intérêts du parti lors du double scrutin présidentiel et législatif du 22 novembre 2020. De l'avis du président du MPP, la direction politique s'est vue dans l'obligation de prendre des sanctions,« extrêmes mais indispensables » à l'encontre de quelques membres du parti, afin d'éviter la propagation de la défiance et de l'insoumission aux statuts et règlements du parti. « Cette reprise en main, quelque peu vigoureuse certes, est un signal fort qu'il fallait montrer aux militants et militantes pour les rassurer », a indiqué M. Compaoré. Il a insisté sur le fait que seule une veille rigoureuse permet de garantir la cohésion interne et de se prémunir contre les vélléités de désunion.

Les journalistes se sont préoccupés, entre autres, de la situation sécuritaire.

Outre l'union et la discipline, le président du MPP a relevé que le 2e congrès extraordinaire sera consacré au toilettage des différents textes règlementaires , du programme du parti et le renouvellement de la direction politique nationale du parti. Pas de 3e mandat En plus des questions liées au congrès, la situation nationale et internationale ont meublé la conférence de presse du MPP. Au niveau national et dans le domaine sécuritaire, le président du parti du Soleil levant a condamné les agressions contre le peuple burkinabè. M. Compaoré a, dans la même veine, fustigé les « menaces voilées et les ultimatums » lancés par des partis de l'Opposition pour « une résolution sans délai » de la crise sécuritaire. « Certains ne se gênent plus de faire publiquement leurs choux gras politiques des attaques terroristes que subit le Burkina depuis l'avènement du MPP, comme si eux détenaient la clé secrète de la porte de la haine qui a été ouverte contre notre pays », s'est-il indigné. Dans le domaine de l'éducation, le président du MPP a salué les « explications objectives des contingences qui ont conduit le gouvernement à la fermeture provisoire, pour réhabilitation, du lycée Philippe- Zinda- Kaboré ». Simon Compaoré quittera-t-il la direction du parti à ce congrès ?

Le Président Roch Marc Christian Kaboré briguera-t-il un 3e mandat ? A ces questions des journalistes, M. Compaoré, a donné rendez-vous à la cérémonie de clôture du congrès. « Nous n'allons pas faire un congrès avant le congrès. Vous saurez à l'issue du congrès le dimanche prochain, si je vais rendre le tablier ou non », a-t-il laissé entendre. Quant à l'éventuelle candidature du Président Roch Marc Christian Kaboré pour un 3e mandat, Simon Compaoré a été on ne peut plus clair. « Il n'y a pas de 3e mandat qui tienne. Le président Kaboré a déjà relevé que ce 2e mandat est son dernier. Nous avons beaucoup appris des leçons du passé. Le pouvoir ira dans les mains d'une autre personne », a déclaré le président du MPP.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X