Madagascar: Relations-Clients - L'outsourcing recrute

Madagascar se présente aujourd'hui comme un eldorado de l'externalisation.

Un qualificatif tout à fait justifié par son essor exponentiel sur tous les plans, qui va encore s'amplifier davantage. Selon les projections, ce secteur a pu surfer sur la vague du coronavirus. L'externalisation par la voie et la voix des call centers devient une nécessité à travers le monde. Comme Madagascar offre une main-d'œuvre abondante et de qualité, facile à perfectionner, des connexions parmi les meilleures sur le continent africain, toutes les conditions ont été presque réunies pour attirer chez nous les grosses pointures de l'outsourcing.

Ainsi, dans les trois années à venir, le nombre des employés de ce secteur florissant passerait de 15 000 à 25 000. Ce type d'entreprise bénéficie du régime fiscal des zones franches, encore un atout à faire valoir. Pour illustrer cette belle embellie dans la grisaille économique plombée par la crise sanitaire, les salariés méritants d'un call center de la capitale ont été récompensés par des voitures neuves. Et leur société prévoit d'investir davantage pour perfectionner son personnel. De quoi motiver les autres à se surpasser au quotidien.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X