Madagascar: Litiges foncieux

Objet de sarcasme et de raillerie, la téléphérique sera bel et bien une réalité. Son financement par le trésor français, la banque BIP France et l'État a été acté hier à Paris. Elle comportera douze kilomètres de câbles, douze gares et deux lignes. La ligne jaune reliera Anosy-Ambanidia-Andohalo-Ankatso. La ligne rouge partira d'Anosy pour Ambatobe en passant par Ambohijatovo - Analakely -Soarano-Antanimena-Ankorondrano-Ivandry.

Le projet peut paraître fou et superfétatoire mais à bien y voir, il a un côté réaliste. Comme il n'y a plus aucune possibilité d'aménager de nouveaux axes dans la capitale à moins de démolir, ou d'élargir les chaussées, ou de construire un réseau de métro sans risquer de heurter des fosses d'aisance géantes, la seule solution était d'occuper l'espace. Il fallait y penser.

L'espace est encore immense. Il n'appartient à personne et on n'est pas confronté à des litiges « foncieux ». Ce n'est pas trop tôt d'occuper l'espace. Les gratte-ciel sont nés justement parce qu'on avait plus assez de terrain pour construire. Il fallait donc se doter d'une technologie appropriée pour pouvoir habiter dans l'espace sans passer par les vaisseaux spatiaux.

C'est le même principe pour les téléphériques. Ce sont des voitures volantes qui permettent de passer d'un endroit à un autre en évitant les encombrements de la circulation terrestre. Certes, il ne s'agit pas d'un transport de masse au début mais il est certain qu'avec les complications de plus en plus infernales de la circulation, tout le monde finira par s'y faire. on évitera les charettes et les motos. En plus du gain de temps-entre Anosy et Ambatobe il s'écoulera vingt minutes s'il n'y a pas de délestage- on aura le plaisir de survoler la ville comme dans une montgolfière ou à bord d'un drone. Rien que cela constitue une expérience tentante. Il faut l'avouer, tout le monde en a rêvé.

Reste donc à espérer que l'intendance suivra. Autrement dit que le délestage ne sera plus qu'un mauvais souvenir d'ci la mise en ligne de ce nouveau mode de transport. Les promoteurs de cette nouvelle attraction de la capitale ont bien ficelé le projet puisque qu'un accord de financement de l'extension de la station hydroélectrique de Mandraka a été également signé hier à Paris. Ce qui doit résoudre une bonne fois pour tous ces délestages interminables. Ça s'annonce bien téléféerique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X