Cote d'Ivoire: L'organisation des élections divise les deux chambres du Parlement

21 Septembre 2021

Quelques instants après l'annonce par la Chambre des représentants (la Chambre basse installée à Tobrouk à l'est) du retrait de la confiance au gouvernement d'union nationale dirigé par Abdelhamid Dbeibeh, le Haut conseil d'État (la Chambre haute installée à Tripoli à l'ouest) a considéré cette mesure comme "nulle" car allant à l'encontre de la déclaration constitutionnelle et de l'accord politique, selon plusieurs média dont France 24.

Ce bras de fer entre les deux Chambres du Parlement est consécutif à l'annonce, la veille, par le président du Haut conseil d'État en Libye, Khaled al-Michri, des détails d'une feuille de route proposée et qui comprend la tenue des élections législatives prévues à la fin de cette année, et le report de la présidentielle après le référendum constitutionnel.

Pour rappel, les élections générales sont initialement prévues le 24 décembre.

Les observateurs de la situation libyenne scrutent donc la réunion internationale que Paris entend organiser le 12 novembre prochain notamment pour préparer les élections. Malgré ce qui s'apparente à une crise électorale avant l'heure, la diplomatie française demeure optimiste. La France demande le maintien du calendrier électoral et le « départ des forces et des mercenaires étrangers », a rappelé le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse en marge de la 76e Assemblée générale de l'Onu et relayée par 20minutes.fr.

Le site Internet indique également que Jean-Yves Le Drian et ses homologues allemand Heiko Maas et italien Luigi Di Maio, coprésideront aussi une réunion consacrée à la Libye ce mercredi à New York, sur la question libyenne.

D'aucuns se demandent si cela permettra de dénouer la crise, d'autant plus que Paris est opposé à Ankara sur ce pays. La Turquie n'ayant pas hésité à apporter clairement son soutien militaire au gouvernement reconnu par la communauté internationale et dénonçant le soutien de la France aux forces du Général Khalifa Aftar.

Lemonde.fr relevait déjà en janvier 2020 les accusations mutuelles des deux pays. Chaque partie accusant l'autre de polluer le conflit.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X