Guinée: Les magistrats satisfaits de leur entretien avec le colonel Doumbouya

La pandémie de Covid-19 a également fait des ravages dans le secteur de l’hôtellerie. Tous plaident pour une levée du couvre-feu de 22h (image d'illustration).

Les concertations entre acteurs de la société guinéenne et nouvelles autorités se sont poursuivies ce mardi au Palais du peuple à Conakry et c'était au tour des magistrats souvent décriés par les justiciables d'être reçus. Des échanges et des clarifications entre les deux parties ont finalement abouti à une compréhension qui a poussé le colonel Mamady Doumbouya à dire : « Nous allons dépersonnaliser la gestion de notre pays ».

Ce sont des magistrats majoritairement requinqués qui sont sortis de cette rencontre avec les nouvelles autorités guinéennes et qui ont répondu à quelques questions des nombreux journalistes présents.

« Nous sortons d'ici très satisfaits et très confiants en nous même par ce qu'on nous a dit qu'on ne doit plus avoir peur de quoi que ce soit, il n'y a plus de chasse aux sorcières, il n'y aura plus de peur et une autorité exécutive ne va plus se mêler aux décisions rendues par les cours et tribunaux », a affirmé Alpha Saliou Barry, le directeur national des Affaires civiles et du sceaux au ministère de la Justice.

Dans un passé récent, il fallait être loin du pouvoir pour être inquiété par la justice guinéenne. « La justice a rendu plusieurs décisions qui ne sont pas exécutées, nous souhaitons que les décisions judiciaires rendues soient exécutées par ce que la force de la justice réside en l'application de ses décisions », a poursuivi le magistrat.

« Dans le passé récent l'exécutif jouait beaucoup de rôles dans l'exercice de la fonction du juge, s'immisçait dans les affaires judiciaires d'une façon continue », explique un autre magistrat de l'inspection générale.

« La justice de notre pays plusieurs fois décriée, doit dorénavant s'impliquer dans la consolidation de l'État de droit et la lutte surtout contre l'impunité », a de son côté déclaré le colonel Doumbouya face aux magistrats.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X