Congo-Brazzaville: Donation - Des fournitures solaires offertes à une centaine d'enfants

L'association Baobab a posé un acte de charité, le 21 septembre à l'école des Trois martyrs à Moungali, dans le 4e arrondissement de Brazzaville, en remettant des fournitures scolaires à une centaine d'enfants qu'elle a encadrés dans le domaine du sport pendant la période des vacances.

La rentrée scolaire avance à grands pas. Fidèle à sa tradition, l'association Baobab a remis aux enfants des cahiers, stylos, crayons, règles... dans le but de soulager tant soit peu les parents dans cette période de crise. Le geste, fait dans le cadre d'« Au revoir les vacances Baobab », traduit ainsi la volonté des responsables de l'association Baobab d'encourager les enfants à concilier le sport et les études tout en respectant le planning établi. Baobab suspend, en effet, ses sessions de formation sportive pendant la période scolaire pour ne les reprendre qu'au mois de septembre.

« Baobab pense toujours aux enfants que nous regroupons tout le temps. Ce n'est pas seulement le sport mais il y a aussi l'éducation qui nous préoccupe. Donc il faut suivre ces enfants depuis le sport et veiller aussi à leur éducation. Nous ne voulons pas seulement entretenir les enfants en période de vacances et pendant la rentrée scolaire nous les laissons à la charge des parents. Nous voulons montrer aux parents que nous avons fini avec le ballon rond et maintenant, c'est le moment d'aller à l'école. Nous avons fait notre devoir en leur remettant les cahiers et la balle est désormais dans le camp des parents de suivre leur éducation durant toute cette année. Nous avons l'intention de les récupérer pendant les vacances pour le sport au mois de septembre », a commenté Idrice Milongui, vice- président de cette association.

En accomplissant ce geste, Baobab a donné du sourire aux enfants tout en leur permettant de se former en vue d'avoir un avenir scolaire radieux. « Je remercie l'association Baobab pour ce geste combien louable car les études feront de nous les cadres de demain. Une fois devenus cadres, nous pourrons ainsi agir en responsables en aidant nos parents dans les moments difficiles », a déclaré Charmant Ntsangoua, l'un des bénéficiaires.

Le chef du quartier 41 Moungali a loué le geste puis encouragé l'association Baobab à poursuivre sur cette lancée. « Lorsqu'il y a des associations qui encouragent cette jeunesse qui est à l'avenir de demain, il faut les exhorter à faire mieux que cela. J'invite les parents à soutenir Baobab dans cette vision », a souligné Guy Pascal Lekovo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X